Morts et polémique à la prison

Actualisé

Morts et polémique à la prison

Le détenu qui avait bouté le feu à sa cellule est décédé des suites de ses blessures, vendredi vers 21 h, au CHUV à Lausanne.

Le prisonnier de l'étage du dessus, intoxiqué par la fumée, est mort samedi après-midi. Une tragédie qui aurait pu être évitée. Un rapport interne, que Le Matin dimanche s'est procuré, démontre que le pénitencier est sous-équipé face aux incendies. Le cas de figure de vendredi avait même été envisagé dans un rapport d'inspection du Service des incendies du 10 mai.

L'étude a été transmise au directeur de la prison, Laurent Beausoleil, le 22 juin. Il était invité à prendre les mesures nécessaires. Ce dernier dénonce les lenteurs administratives. Les cellules ne sont pas équipées de détecteurs d'incendie, alors qu'il est permis d'y fumer.

(sab)

Ton opinion