Actualisé

RussieMoscou nie vouloir «démanteler» l'UE

Le Kremlin a rejeté lundi les propos d'Emmanuel Macron accusant Poutine de vouloir «démanteler» l'Union européenne.

Image d'archive de Vladimir Poutine.

Image d'archive de Vladimir Poutine.

AFP

Le Kremlin a rejeté lundi les propos du président français Emmanuel Macron, qui avait accusé son homologue russe Vladimir Poutine de vouloir un «démantèlement» de l'Union européenne (UE).

Dans une interview à la chaîne de télévision publique suédoise SVT, M. Macron avait déclaré: «Je respecte vraiment Vladimir Poutine (...) mais son rêve est un démantèlement de l'Union européenne».

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a assuré lundi aux journalistes que le dirigeant russe cherchait au contraire à «renforcer les liens» avec les pays membres de l'UE et souhaitait la «prospérité» et la «stabilité» pour l'espace européen. «En ce qui concerne le respect, les sentiments du président sont réciproques» envers Emmanuel Macron, a affirmé M. Peskov. «Il a établi des relations de travail constructives et de bonnes relations personnelles» avec M. Macron, a-t-il souligné.

Relations «dans un état assez gelé»

«En ce qui concerne l'attitude envers l'UE, nous devons constater malheureusement que ce n'est pas à l'initiative de la Russie que ces relations sont dans un état assez gelé», a indiqué M. Peskov. «Il est de notre intérêt que l'Union européenne soit prospère, prévisible et stable. Le président Poutine a exposé à plusieurs reprises cette approche, et rien n'y a changé», a-t-il assuré.

La Russie est frappée depuis 2014 par de sévères sanctions européennes et américaines en raison de son rôle présumé dans le conflit ukrainien. Moscou a riposté à ces sanctions, en mettant en place la même année un embargo alimentaire, toujours en vigueur, sur les produits en provenance des pays qui la sanctionnent.

La dernière rencontre entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron a eu lieu en juillet lorsque le président français s'est rendu à Moscou pour la finale du Mondial-2018 de football, remportée par la France. (nxp/afp)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!