Athlétisme: Moscou payait Diack pour couvrir ses dopés

Actualisé

AthlétismeMoscou payait Diack pour couvrir ses dopés

Lamine Diack a couvert des Russes dopés en l'échange du financement des campagnes de l'opposition sénégalaise en 2009 et 2012 par Moscou.

par
mfr
Keystone/Rainer Jensen

Révélées par le journal Le Monde vendredi dernier, les déclarations fracassantes de Lamine Diack n'en finissent pas de créer des remous au Sénégal et en Russie. L'ancien président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) avait été mis en examen le 3 novembre pour «corruption passive» et «blanchiment aggravé».

Depuis la publication de ses aveux, le vieil homme (82 ans) s'emploie à éteindre l'incendie en dédouanant de manière répétée le président Macky Sall, qui avait pris le pouvoir depuis sa victoire en 2012 aux dépens Abdoulaye Wade. De leurs côtés, les présidences sénégalaise et russe y sont allés de leur démenti véhément respectif.

«En dehors du président en exercice, il y avait 13 autres candidats. Il y avait des jeunes qui s'étaient mobilisés et j'ai misé sur eux. Je les ai financés (...). Le président Macky Sall, je ne l'ai vu qu'après sa victoire contre Wade, pas avant», a déclaré Lamine Diack sur RFM, une radio locale.

Ton opinion