Actualisé 20.02.2016 à 14:25

SyrieMoscou regrette le rejet de sa résolution à l'ONU

La Russie, qui voulait que les Turcs stoppent leurs incursions dans le pays, n'a pas été suivie par le Conseil de sécurité.

1 / 150
Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Les présidents russe Vladimir Poutine et américain Barack Obama se sont déclarés prêts, lors d'une conversation téléphonique, «à intensifier la coordination» militaire entre les deux pays en Syrie, a annoncé le Kremlin. (Mercredi 6 juillet 2016)

Keystone
Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Pour la première fois depuis 2012, un convoi humanitaire, composé de 37 camions, est parvenu à ravitailler les villes de Zamalka et Erbine dans les environs de Damas en Syrie.

Keystone
Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Des rebelles syriens ont progressé en direction d'une importante ville frontalière avec l'Irak. Ils se sont emparés d'une petite base aérienne tenue par l'Etat islamique (EI). (Image d'illustration, 13 mars 2014)

Keystone

Moscou déplore le rejet au Conseil de sécurité de l'ONU de son projet de résolution, a déclaré samedi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Il visait à faire cesser les opérations militaires de la Turquie en Syrie.

«Nous ne pouvons qu'exprimer nos regrets que ce projet de résolution ait été rejeté», a déclaré M. Peskov, en soulignant que la Russie poursuivrait sa politique visant «à assurer la stabilité et l'intégrité territoriale» de la Syrie.

La Russie va continuer d'aider Damas à combattre les «terroristes» en Syrie, a assuré samedi le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, alors que les Occidentaux et Ankara accusent Moscou de viser l'opposition syrienne modérée et l'appellent à cesser ces attaques. «La Russie poursuit sa ligne politique conséquente visant à apporter de l'assistance et à aider les forces armées syriennes dans leur offensive contre les terroristes», a déclaré M. Peskov aux journalistes. (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!