Publié

NeuchâtelMotion contre le cadre trop stressant des examens

La Fédération des étudiants neuchâtelois (FEN) va récolter des signatures pour assouplir les règles de la session de janvier.

par
Xavier Fernandez
Les étudiants ne veulent pas passer des examens sous vidéosurveillance.

Les étudiants ne veulent pas passer des examens sous vidéosurveillance.

DR

Comme l’été dernier, les examens de janvier se dérouleront à distance pour les universitaires neuchâtelois. Mais cette fois, ils se dérouleront sous vidéosurveillance et les échecs seront comptabilisés. Jugeant ce cadre trop stressant, la FEN a lancé une motion populaire pour assouplir les règles du jeu, explique «Arcinfo». Au moins cent signatures valables devront être récoltées. Mais, les salles de lecture étant fermées, une permanence sera ouverte à cet effet et des courriels seront envoyés aux étudiants.

La FEN ne pense pas que la vidéosurveillance sera abandonnée, mais elle espère tout de même que les élèves auront droit à une chance supplémentaire en cas d’échec. Si tout se passe comme prévu, une décision sera prise par le Grand Conseil, lors de sa session des 26 et 27 janvier.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
10 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Propagationx100

08.01.2021 à 15:48

J'ai des examens en présentiel à partir de la semaine prochaines avec +700 autres étudiants. J'attend de voir à quoi va ressembler les métros juste avant les heures de passages et à l'intérieur des salles.

Pampers people

08.01.2021 à 08:57

Pauvre pouponnière! Ça connaît rien de la vie et ça revendique sans arrêt!

Norabe

07.01.2021 à 16:46

Oh non, les pauvres... ils ne pourront donc pas tricher? C'est trop bête. C'est bien si on allége... les conditions. Comme ça ils pourront réussir quand même.