Thaïlande: Motion de censure contre le Premier ministre
Actualisé

ThaïlandeMotion de censure contre le Premier ministre

Le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva, au pouvoir depuis à peine trois mois, était confronté jeudi à la première motion de censure déposée par l'opposition au Parlement.

Cette motion est présentée par les alliés à l'ancien homme fort du pays Thaksin Shinawatra.

Le texte accuse M. Abhisit et cinq ministres de corruption de mauvaise gestion et d'incompétence. Avant l'ouverture du débat parlementaire qui devrait durer deux jours, le premier ministre a affirmé que son gouvernement était en mesure de rassembler suffisamment de voix pour que la motion de censure soit rejetée.

«Je n'ai commis aucun acte honteux et je n'ai pas pas peur du knock-out», a dit le Premier ministre, âgé de 44 ans, qui dirige le Parti démocrate.

Outre M. Abhisit, le ministre des Finances, Korn Chatikavanij, l'adjoint de celui-ci, Pradit Patharaprasit, le ministre des Affaires étrangères, Kasit Piromya, le ministre de l'Intérieur, Chavarat Charnveerakul, et l'adjoint de celui-ci, Boonchong Wongtrairat, sont visés nommément par la motion de censure.

Selon des analystes, M. Abhisit devrait remporter le vote prévu samedi, avec le soutien d'alliés de sa coalition. Mais la motion devrait mettre en lumière sa dépendance par rapport à de petits partis.

(ats)

Ton opinion