Fribourg – Motion pour geler le «démantèlement des hôpitaux régionaux»
Publié

FribourgMotion pour geler le «démantèlement des hôpitaux régionaux»

Alors que la population fribourgeoise ne s’est pas encore prononcée sur le maintien des services d’urgence périphériques, les motionnaires craignent qu’il n’y ait plus de retour en arrière possible.

En juillet 2020, le personnel des Urgences de Riaz manifestait pour la réouverture de son service.

En juillet 2020, le personnel des Urgences de Riaz manifestait pour la réouverture de son service.

DR

Mercredi, une motion populaire intitulée «Initiative pour des Urgences hospitalières publiques 24/24 de proximité – Respectons la volonté populaire!» a été déposée au Secrétariat du Grand Conseil fribourgeois. Elle demande en particulier que l’Hôpital fribourgeois (HFR) gèle immédiatement les réflexions et la mise en œuvre de sa «Stratégie 2030».

Les motionnaires estiment que cette dernière tend à vider de son sens la votation qui doit avoir lieu, d’ici à la fin de l’année, sur le maintien de services d’urgence, ouverts 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 dans les hôpitaux périphériques, et pas uniquement à l’Hôpital cantonal.

Pas de décision avant plusieurs mois

En effet, cette stratégie 2030 se fonde essentiellement sur la transformation des hôpitaux périphériques en simples centres de santé, ce que les motionnaires traduisent par «processus de démantèlement des hôpitaux régionaux». Or «le maintien d’Urgences hospitalières implique, de fait, le maintien d’hôpitaux régionaux, avec un certain nombre de structures aptes à faire fonctionner ces Urgences», poursuivent-ils.

La motion déposée mercredi était, quant à elle, accompagnée de 526 signatures. Elles seront transmises dans les vingt jours aux communes concernées, pour vérification. Puis, également dans un délai de vingt jours, le nombre de signatures valables sera communiqué. La motion populaire sera alors transmise au Conseil d’État – pour autant que 300 signatures aient été authentifiées – pour qu’il établisse sa réponse dans un délai de cinq mois. Finalement, il appartiendra au Grand Conseil d’accepter cette motion ou non.

Les Urgences ont fermé pour ne jamais rouvrir

En pleine première vague de Covid, l’HFR a décidé de fermer les Urgences de Riaz et de Tavel, uniquement la nuit. Cette mesure, prévue pour une durée de deux mois, devait permettre de transférer une partie du personnel dans les services davantage sous pression à cause de la pandémie. Au final, les Urgences n’ont jamais complètement rouvert et ces services ont été transformés en permanences médicales. En outre, l’hôpital de Billens a été fermé, comme celui de Châtel-Saint-Denis l’avait été il y a quelques années.

Des problèmes économiques avant tout

Contacté, l’HFR réagit à cette motion comme suit: «L’HFR tient à rappeler que le Conseil d’État a soutenu la Stratégie 2030 en été 2019, et par la suite son Plan de mise en œuvre à quatre ans. La situation financière de l’HFR est préoccupante, et il est de son devoir de retrouver les chiffres noirs dans un horizon proche.
D’un point de vue légal, les dettes de l’HFR ne devraient pas dépasser les 18 millions de francs. Or la dette cumulée de l’HFR est actuellement de 29 millions de francs. Le conseil d’administration est donc dans l’obligation de prendre des mesures d’assainissement. La concentration de la prise en charge des urgences vitales sur le site de l’Hôpital cantonal et la mise en place de permanences à Riaz et Tavel permettent une amélioration de la prise en charge des urgences vitales, puisque les spécialistes sont sur le site de Fribourg (gardes 24 heures sur 24, blocs opératoires, soins intensifs). La proximité d’une prestation n’est pas à elle seule la garantie que la prise en charge est sûre et de qualité. De plus, des transformations ont été nécessaires pour respecter des normes qualité ou pour faire face à la pénurie de personnel médico-soignant spécialisé. La réouverture des Urgences 24 heures sur 24 à Tavel s’est révélée impossible. L’HFR n’a reçu aucune candidature.»

(XFZ/Comm.)

Ton opinion

4 commentaires