Espagne: Mourinho pourrait être sur le départ
Actualisé

EspagneMourinho pourrait être sur le départ

Le quotidien espagnol AS rapporte les propos que l'entraîneur aurait tenu lundi au cours d'une master-class.

L'entraîneur portugais du Real Madrid José Mourinho ne resterait pas au club madrilène la saison prochaine comme lui-même l'aurait dit au cours d'une master-class donnée lundi aux entraîneurs de Canillas, un club de la banlieue de Madrid, rapporte jeudi le journal AS.

Le quotidien espagnol, qui faisait jeudi sa une avec cette information, rapportait des propos tenus par Manuel Alvarez, le président du club de Canillas, où joue le jeune fils de Mourinho.

«Mourinho nous a dit que l'année prochaine, il ne pourrait pas donner cette master-class, que c'était impossible parce qu'il ne serait plus là. Il l'a dit à moitié en plaisantant, à moitié avec sérieux, je ne le sais pas avec certitude», a expliqué Manuel Alvarez au journal AS et à la radio Cope. «Il ne nous a pas dit où il irait parce que nous n'avons pas demandé plus», a également précisé Alvarez.

Départ pour Chelsea ?

Dimanche, le quotidien El Pais avait lui déjà fait état d'une offre présentée en mars par Chelsea, l'ancien club du «Special One», à Mourinho, tout en précisant que le Portugais n'aurait pour l'instant rien signé devant le refus d'Abramovitch, le président des Blues, de donner les pleins pouvoirs en matière de recrutement à «Mou».

Lors de ses interventions en public, Mourinho, dont le contrat avec le Real court jusqu'en juin 2016, a quant à lui toujours dit vouloir faire le point avec Florentino Perez, le président du club merengue, en fin de saison.

Mauvaise ambiance

Si le Portugais choisissait finalement de partir, cela pourrait aussi être dû à l'ambiance crispée au sein du vestiaire madrilène en début de saison.

Avec les résultats décevants en championnat en octobre-novembre dernier, les relations entre l'ancien coach de l'Inter et certains poids lourds du vestiaire - Casillas, Ramos - s'étaient en effet tendues.

Le 24 janvier, Florentino Perez avait même été obligé de convoquer d'urgence une conférence de presse pour démentir les affirmations du journal Marca, selon lesquelles Casillas et Ramos auraient, au cours d'une réunion, expliqué au président que plusieurs joueurs du Real seraient prêts à quitter le club en fin de saison si Mourinho restait.

Les principaux intéressés, Ramos et Casillas, avaient eux aussi démenti, mais certaines coïncidences, comme le statut de remplaçant de Casillas, relégué sur le banc depuis trois semaines alors qu'il est pourtant remis de sa blessure à la main gauche survenue en janvier, sont tout de même troublantes. (afp)

Ton opinion