Justice: Moutinot ne croit pas à l'avenir du jury populaire
Actualisé

JusticeMoutinot ne croit pas à l'avenir du jury populaire

Le conseiller d'Etat genevois Laurent Moutinot estime que le jury populaire dans sa forme actuelle a vécu.

L'institution ne pourra s'adapter à l'entrée en vigueur du code de procédure pénale suisse unifié sans perdre de son essence.

Le jury populaire «sera tellement bridé par le nouveau système que cela en deviendra un leurre», a déclaré vendredi dans une interview à la «Tribune de Genève» le magistrat socialiste. Le jury n'aura plus cette fraîcheur. Il ne découvrira plus entièrement l'affaire lors du procès, mais sera impliqué bien avant.

«Aujourd'hui, les jurés sont convoqués une fois pour quatre ou cinq jours et il y a déjà beaucoup de désistements», a fait remarquer M. Moutinot. Avec la nouvelle procédure, ils devront être beaucoup plus disponibles. «Si on les transforme en fonctionnaires de justice, je ne vois pas ce qu'on va y gagner.»

Le responsable du Département des institutions (DI) a dit aussi craindre un ralentissement considérable de la justice si le jury populaire est maintenu par les Genevois le 17 mai. «Les incidents de procédures, qui sont déjà nombreux, vont exploser». Pour M. Moutinot, la situation sera impossible à tenir.

(ats)

Ton opinion