Multimédia et appareil photo 3,2 mégapixels
Actualisé

Multimédia et appareil photo 3,2 mégapixels

Dernier-né de Sony Ericsson, le K800i reste avant tout un téléphone portable.

Tout en un, les appareils électroniques d'aujourd'hui se veulent multifonction. Messagerie, Internet (HTML), flux RSS, lecteur audio et vidéo, jeux 3D et agenda font partie des fonctions incluses. Pratique aussi d'avoir toujours avec soi un appareil photo pour immortaliser les scènes de la vie courante. D'aspect robuste et cossu, le K800i est estampillé «Cyber-shot», le nom de la gamme des appareils photos de Sony.

Avec un capteur de 3,2 mégapixels (2048×1536 pixels), ce téléphone concurrence-t-il donc les caméras? Pas totalement. Comme toujours en photographie, le nombre de mégapixels ne fait pas tout. Pour une utilisation classique, ce cellulaire répond aux attentes. La mise au point automatique et le flash au Xenon intégrés se montrent utiles. Les photos s'envoient via MMS, e-mail ou même directement sur un blog. Le prix des connexions aux services online dépend de l'opérateur, mais cela n'est pas gratuit.

Le joystick se montre précis et agréable à utiliser. Le clavier est dépourvu de boutons spécifiques pour appeler et raccrocher, hormis sur la version Vodafonelive commercialisée par Swisscom Mobile. Les doigts peuvent malencontreusement glisser des touches de sélection sur une autre. Le K800i parle: avec la fonction de numérotation vocale, la réception d'un appel est identifiée par l'audition du nom enregistré.

Comme sur les autoradios, le RDS affiche le nom des stations de radios FM captées, avec le suivi de la meilleure fréquence (AF). Les écouteurs ou le câble USB ne sont pas standards, mais équipés d'une fiche spécifique à Sony Ericsson. Le transfert de fichiers et la synchronisation entre le mobile et un ordinateur s'effectue uniquement après installation des pilotes et du logiciel PC Suite.

Jérôme Genet

Ton opinion