Tennis-Wimbledon: Murray domine Anderson en trois sets
Actualisé

Tennis-WimbledonMurray domine Anderson en trois sets

L'Ecossais disputera un septième quart de finale consécutif à Wimbledon. Il a dominé Kevin Anderson (no 20) 6-4 6-3 7-6 (8/6) au 4e tour.

Andy Murray retrouvera Grigor Dimitrov au prochain tour.

Andy Murray retrouvera Grigor Dimitrov au prochain tour.

Le tenant du titre est désormais invaincu depuis 17 matches sur le gazon de Church Road, où il avait également décroché l'or olympique en 2012 en battant Roger Federer en finale. Et il n'a concédé que 32 jeux dans ses quatre premiers matches... Son premier véritable test de la quinzaine devrait survenir au tour suivant, où il retrouvera le vainqueur du récent tournoi du Queen's Grigor Dimitrov (Bul/11). Ce dernier s'est qualifié lundi pour la première fois de sa carrière pour les quarts de finale de Wimbledon en dominant l'Argentin Leonardo Mayer en trois sets 6-4, 7-6 (8/6), 6-2.

Andy Murray n'a connu que deux alertes face au Sud-Africain Kevin Anderson. Il gérait tout d'abord bien mal l'interruption survenue en raison d'une averse à 6-4 3-0 service à suivre, concédant son unique break au retour des vestiaires alors que le Centre Court était à nouveau recouvert de son toit. Il devait ensuite écarter une balle de set à 5/6 dans le tie-break de la troisième manche, s'adjugeant alors trois points de suite pour plier l'affaire.

Marin Cilic (no 26) avait été le premier joueur à se qualifier pour les quarts de finale, dominant Jérémy Chardy (ATP 42) 7-6 6-4 6-4 avant la deuxième averse de la journée grâce notamment à ses 33 aces. Quatrième Croate à atteindre ce stade de la compétition à Wimbledon, il se mesurera au tour suivant au vainqueur du choc entre le Serbe Novak Djokovic (no 1) et le Français Jo-Wilfried-Tsonga (no 14).

A noter par ailleurs qu'aucun représentant des Etats-Unis n'est en lice au stade des 8es de finale à la suite de l'élimination de John Isner (no 9), tant dans le simple dames que dans le simple messieurs. Le tennis américain n'avait pas connu une telle déconvenue sur le gazon londonien depuis... 1911!

(si/afp)

Ton opinion