E-sport - Mutinerie chez les joueurs pros de «Warzone»
Publié

E-sportMutinerie chez les joueurs pros de «Warzone»

Des joueurs stars du battle royale d’Activision ont décidé de boycotter les tournois «race to kill», jugés injustes.

par
Loïc Gebhard
L’élite de «Warzone» réclame des matches privés pour les compétitions (image d’illustration).

L’élite de «Warzone» réclame des matches privés pour les compétitions (image d’illustration).

DR

Les pros du battle royale «Call of Duty: Warzone» en ont marre, et ils ont décidé de passer à l’action. Emmenés par Aydan, Teep, Rated et Jukeyz, les joueurs appellent au boycott des tournois de type «race to kill», qui récompensent selon eux davantage la chance que le talent.

Course au «lobby le plus pourri»

Adopté par de nombreuses compétitions, y compris au sein de la Call of Duty League, le format décrié consiste en une course aux éliminations lors de parties publiques. Problème: les teams se mesurent à des adversaires différents dont le niveau de jeu peut grandement varier. «Ces tournois se résument à celui qui arrivera à se connecter au lobby le plus pourri», écrit ainsi Aydan sur Twitter. Pour faire bouger les choses, le membre des New York Subliners affirme qu’il ne participera désormais plus aux compétitions de ce genre. Idem pour Teep, Rated et Jukeyz.

Le coup de gueule des pros est survenu après l’événement à 100’000 dollars organisé le 30 juin par Toronto Ultra, basé sur les mêmes règles et remporté par l’équipe de Fifakill.

La définition: lobby

Le terme désigne la salle d’attente virtuelle qui regroupe les joueurs avant le lancement d’une partie en ligne. Généralement caractérisé par un compte à rebours et un menu textuel, le lobby affiche les noms des participants, leur rang, le mode de jeu ou encore les classes choisies.

Ton opinion

1 commentaire