Grèce: Mutinerie dans un centre de rétention de migrants
Actualisé

GrèceMutinerie dans un centre de rétention de migrants

La police a été dépêchée samedi vers le principal centre de détention de migrants de Grèce, situé près d'Athènes, où une mutinerie était en cours.

Les organisations de défense des droits humains accusent la police de commettre des abus à l'encontre des migrants dans ces camps de détention.

Selon des images de la télévision, des incendies faisaient rage au centre de rétention d'Amygdaleza, où sont détenus des centaines de migrants, la plupart originaires d'Asie, sous la surveillance de la police.

Le camp d'Amygdaleza est l'un des centres de rétention de migrants sans papiers mis en place en Grèce depuis 2012 pour faciliter le rapatriement des migrants illégaux.

Les organisations de défense des droits humains accusent la police de commettre des abus à l'encontre des migrants dans les camps et affirment que ces derniers sont privés de soins médicaux.

Détenus musulmans battus

La semaine dernière, une organisation de gauche de défense des droits humains, KEERFA, a affirmé que des détenus musulmans avaient été battus par leurs gardiens au cours de leurs prières.

En juillet, KEERFA avait fait état de la mort d'un Afghan souffrant d'une infection pulmonaire qui aurait été ignorée pendant des mois par des gardiens.

Située au sud-est de l'Europe et avec des frontières maritimes étendues, la Grèce est l'une des principales portes d'entrée de migrants en provenance de pays pauvres ou ravagés par des conflits armés d'Afrique, du Moyen-Orient ou du sous-continent indien. (ats)

Ton opinion