MyDeathSpace garantit l'éternité à ses membres
Actualisé

MyDeathSpace garantit l'éternité à ses membres

«Tu n'es sûr que de trois choses dans la vie: de MySpace, des impôts et de la mort. Si t'es membre de MySpace et que tu décèdes, c'est ici que tu finiras.»

La page d'accueil de MyDeathSpace annonce clairement la couleur. Une petite centaine de jeunes ont déjà pris place dans l'espace qui leur est réservé, avec photo et informations personnelles. «Ils s'en sont peut-être allés mais ils ne seront jamais oubliés», assure le site.

On sait à peu près tout sur les raisons de leur décès (accident de voiture, overdose, excès d'alcool ou encore assassinat). On peut même prendre connaissance de la lettre d'adieu écrite par un jeune avant son suicide. Des messages de condoléances sont également publiés par les proches des victimes.

MySpace a de la suite dans les idées avec son site «rejeton» MyDeathSpace. Parmi les plus populaires du moment auprès de la jeunesse américiaine, le site peut ainsi conserver ses membres ad aeternum. Phénomène de société, MySpace compte plus de 60 millions de membres. Les adolescents américains en raffolent. Ils s'échangement photos et musiques et se font de nouveaux amis. Ils retrouvent aussi leurs anciens camarades de classe.

Avec MySpace, ils délaissent les centres commerciaux, le cinéma, l'école et même les messageries Internet. Si on est un ado aux Etats-Unis, il faut absolument avoir une place dans la communauté. Personnaliser son espace dans MySpace fait partie de l'expression de sa personnalité.

(laf)

Ton opinion