Actualisé 27.04.2020 à 19:53

Berne

Mystérieuse disparition de chaussures enfin élucidée

Depuis des semaines, les habitants de Wichtrach (BE) se faisaient voler leurs savates. Les responsables viennent désormais d'être identifiés. Petit indice: ils habitent dans les bois.

de
Mira Weingartner/ofu
1 / 6
Plusieurs habitants de Wichtrach (BE) se sont fait voler leurs chaussures.

Plusieurs habitants de Wichtrach (BE) se sont fait voler leurs chaussures.

Lecteur reporter
Les coupables: des renardeaux qui ont ramené les godasses à leur terrier.

Les coupables: des renardeaux qui ont ramené les godasses à leur terrier.

Chäspu Klopfstein
Chäspu Klopfstein

Quand la première chaussure a disparu, personne n'a trouvé ça bizarre. Mais quand par la suite d'autres godasses se sont volatilisées, les habitants de Wichtrach (BE) ont commencé à se poser des questions.

«Elles jonchaient le sol»

Décidée à élucider ces vols, une habitante s'est mise à sillonner le périmètre à la recherche du moindre indice. C'est dans la forêt avoisinante que sa persévérance a finalement porté ses fruits. «Je suis tombée sur une quarantaine de chaussures près d'un terrier de renards», raconte la Bernoise. «Elles jonchaient le sol. Je pense que les renardeaux les ont prises durant la nuit avant de les ramener dans les bois.»

Photos sur le Net

La Suissesse a ramassé tout ce qu'elle a trouvé, a photographié chaque objet avant de publier les images sur la page Facebook de la commune. «Pour l'instant, dix chaussures ont retrouvé leur propriétaire.»

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
14 commentaires
L'espace commentaires a été déactivé

Maïs

28.04.2020 à 05:54

Pour avoir vécu les mêmes ´´disparitions’´, je trouve l’article au moins aussi judicieux que les détails des dernières pleurnicheries de Neymar. Et, à nouveau, si ça ne convient pas, ne lisons pas !

JP Romand

28.04.2020 à 05:39

Aucun intérêt. Mais en revanche sur l'article du nouveau format de 20min, là, on peut pas s'exprimer... allez savoir pourquoi!

Sarah

28.04.2020 à 03:16

En ces temps difficiles je trouve cet article adorable, ça change les idées.