Actualisé 10.05.2008 à 04:26

Mystérieuse maladie: train mis en quarantaine

Un train transportant près de 300 personnes a été mis en quarantaine pendant plusieurs heures vendredi au Canada.

La mort d'une femme et des symptômes suspects chez plusieurs passagers ont fait craindre, à tort, le déclenchement d'une épidémie.

Le train transportait quelque 260 passagers et 30 membres d'équipage entre Vancouver et Toronto. Il a été arrêté et mis en quarantaine en début de matinée dans le village de Foleyet, a indiqué Marc Depatie, porte-parole de la police provinciale d'Ontario.

Le petit village, situé près de la ville minière de Timmins, à environ 600 km au nord-ouest d'Ottawa, a été pendant plusieurs heures au centre de l'attention des médias canadiens. Mais la tension est retombée dans l'après-midi.

Le Dr David Williams, responsable médical de l'Ontario, a annoncé lors d'un point de presse, que la femme décédée, âgée d'une soixantaine d'années, ne souffrait "très vraisemblablement pas" d'une maladie infectieuse. Six autres personnes qui l'accompagnaient, et qui avaient présenté des symptômes similaires à la grippe, n'ont pas non plus d'affectations contagieuses, a-t-il précisé.

"Il n'y a aucune indication d'épidémie infectieuse à bord du train", a-t-il dit, en indiquant que celui-ci devrait pouvoir reprendre son voyage dans la soirée.

Dans l'attente du résultat d'examens, on ignorait encore les causes du décès de la femme qui aurait fait partie d'un groupe de sept personnes montées à bord du train dans la station touristique de Jasper, dans les montagnes Rocheuses de l'Alberta.

(ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!