Actualisé 13.07.2007 à 11:27

Mystérieux mécène des WC publics

Le Japon se passionne pour savoir qui se cache derrière un très mystérieux mécène qui semble éparpiller généreusement sa fortune dans les WC publics du pays.

L'énigme apporte chaque jour son lot de révélations et de questions.

Depuis juin, l'équivalent de dizaines de milliers d'euros ont été découverts dans des toilettes pour hommes de bâtiments publics à l'intérieur d'enveloppes accompagnées d'un mot, apparemment rédigé par un même auteur, invitant à accomplir de «bonnes actions».

Vendredi, les autorités locales de l'ouest du Japon ont révélé que la munificente distribution avait en fait débuté l'an dernier dans des toilettes de cimetières.

«Edification personnelle»

Chaque fois, le mode opératoire est identique: ces enveloppes contenant des billets de 10 000 yens (environ 100 francs) sont accompagnées d'une lettre anonyme affirmant, en idéogrammes calligraphiés au pinceau et d'inspiration bouddhique: «Sachez faire fructifier l'héritage de 10 000 yens ci-joint pour instruire votre édification personnelle».

«S'il vous plaît, engagez-vous avec un coeur généreux dans toute sorte de bonnes actions. Puissiez-vous être serein», exhorte encore la lettre.

Des responsables de la préfecture de Hyogo (ouest) ont reconnu vendredi avoir découvert en juillet et août 2006 des paquets identiques contenant l'équivalent de 290 000 yens dans trois cimetières de la région.

Phénomène national

«Nous venons juste d'apprendre qu'il s'agit d'un phénomène national. Je ne sais pas quoi dire», a avoué un porte-parole de la police locale. Les médias estiment désormais à 4,5 millions de yens le montant total retrouvé dans ces enveloppes au Japon !

Les spéculations sur l'identité du mécène vont bon train: il s'agirait pour les uns d'un homme âgé, probablement un fonctionnaire à la retraite, car la majorité des paquets ont été placés dans des bâtiments publics.

D'autres se demandent si le généreux bienfaiteur ne serait pas affilié à une secte, possiblement «new age», compte tenu de la teneur mystique de la lettre. Tous les cas rendus publics correspondent à de l'argent rapporté à la police par des citoyens lambda, conformément à la réputation d'honnêteté des Japonais.

On ignore si d'autres ont préféré empocher les 10 000 yens. En l'absence vraisemblable de réclamation du propriétaire, l'argent a déjà ou ira garnir les caisse des collectivités ou de la police. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!