France : Nabilla: lynchée sur les réseaux sociaux
Actualisé

France Nabilla: lynchée sur les réseaux sociaux

La Genevoise, accusée d'avoir agressé son petit ami, est la cible d'innombrables plaisanteries et commentaires sur les réseaux sociaux.

Ce buzz-là, la starlette ne l'a pas prévu. Et elle s'en serait sans doute bien passé. Accusée d'avoir donné plusieurs coups de couteau à son amoureux, Thomas, dans la nuit de jeudi à vendredi, la bimbo est entre les mains de la justice. Elle a été incarcérée dans une cellule individuelle de la prison de Versailles.

Loin de susciter l'empathie des internautes, le destin de Nabilla a plutôt été l'occasion de se moquer une fois de plus de la noiraude.

Les utilisateurs de Twitter ont rivalisé d'imagination, notamment en retouchant de nombreuses affiches de films pour l'occasion ou en parodiant des photos de ses émissions. Les anonymes n'ont pas été les seuls à se lâcher sur le «Nabillagate». Bon nombre de personnalités s'en sont donné à cœur joie. Un journaliste français s'est ainsi posé la question de savoir si, en prison, Nabilla aurait droit à un coup de fil («Allô, non mais allô quoi?!»). L'animateur Bruno Guillon n'y est pas non plus allé de main morte: «Nabilla, Pistorius: C'est une sale période pour les porteurs de prothèses...»

Pendant ce temps, les défenseurs de la Genevoise ont eu bien du mal à se faire entendre, tant l'affaire a été tournée en dérision. Le hashtag #FreeNabilla a toutefois pris de l'ampleur, dimanche après-midi sur Twitter. «Queen Nabilla on est avec toi, on sait que t'es innocente, mon bébé!» pouvait-on notamment y lire.

Le sort de la starlette a passionné les foules, dans des proportions un peu affolantes, au goût de certains. «S'il y avait autant d'intérêt pour la malbouffe, l'écologie et le pot-au-feu que pour Nabilla, le pays serait sauvé!» a d'ailleurs tweeté le cuisiner Jean Imbert...

(20 minutes)

Ton opinion