Suisse/France: Nabilla sous enquête après sa venue à Lausanne
Actualisé

Suisse/FranceNabilla sous enquête après sa venue à Lausanne

La bimbo a outrepassé, en décembre, l'interdiction qui lui est faite de quitter le territoire français. Une décision qui pourrait lui coûter cher.

par
Caroline Gebhard
1 / 24
Le 19 décembre, la starlette était à Lausanne malgré l'interdiction qui lui est faite de quitter le territoire français.

Le 19 décembre, la starlette était à Lausanne malgré l'interdiction qui lui est faite de quitter le territoire français.

Keystone/Laurent Gillieron
Sa venue en Suisse lui vaut, en ce mois de janvier 2016, d'être sous enquête pour une éventuelle violation de ses obligations judiciaires.

Sa venue en Suisse lui vaut, en ce mois de janvier 2016, d'être sous enquête pour une éventuelle violation de ses obligations judiciaires.

Keystone/Laurent Gillieron
La starlette était accompagnée de son frère Tarek (à g.) et du blogueur Jeremstar (à dr.)

La starlette était accompagnée de son frère Tarek (à g.) et du blogueur Jeremstar (à dr.)

Keystone/Laurent Gillieron

«On a lancé une enquête sur les éventuels manquements aux obligations du contrôle judiciaire» de Nabilla Benattia, a indiqué lundi le Parquet de Nanterre à «20 minutes». La bimbo va donc être convoquée et auditionnée par la police. En cause: sa venue à Lausanne, en décembre dernier, pour une séance de dédicaces. Depuis qu'elle est sortie de prison après avoir été accusée d'agression sur son compagnon Thomas Vergara, en novembre 2014, la starlette est placée sous contrôle judiciaire et a l'interdiction de quitter le territoire français. Nabilla ne s'est pourtant pas contentée de passer outre cette décision, elle s'est en effet affichée dans les bras de Thomas alors qu'elle n'a officiellement pas le droit de le voir.

Lors de son passage à Lausanne, l'ancienne candidate de l'émission «Les anges de la téléréalité» n'a visiblement fait aucun cas des impératifs liés à son contrôle judiciaire, semblant même s'en amuser en paradant avec Thomas devant l'objectif des photographes. Deux semaines plus tard, elle s'affichait sur les réseaux sociaux avec lui, indiquant qu'ils se trouvaient à Barcelone alors qu'elle n'avait toujours pas le droit de quitter l'Hexagone. La situation pourrait désormais se compliquer pour elle. Si la violation de ses obligations devait être avérée, elle risque de se retrouver derrière les barreaux. «La révocation du contrôle judiciaire, c'est l'incarcération, et c'est ce à quoi elle s'expose», nous indiquait le Parquet de Nanterre à la veille de sa venue en Suisse.

Pas autorisée à se rendre aux USA

Une mauvaise nouvelle n'arrivant jamais seule, la starlette a appris, lundi, qu'elle n'a pas le droit de se rendre aux USA le mois prochain, pour un séjour d'une dizaine de jours. Pour le coup, elle avait décidé de faire les choses dans les règles de l'art en demandant une autorisation temporaire de quitter la France. Le tribunal, qui a statué en l'absence de Nabilla – elle avait choisi de se faire représenter par son avocat – a rejeté sa requête. Selon «Le Parisien», la célèbre brune souhaitait traverser l'Atlantique pour participer au tournage de la 8e saison des «Anges».

Ton opinion