Tennis: Nadal était au bout physiquement, la preuve
Publié

TennisNadal était au bout physiquement, la preuve

Éliminé par Stefanos Tsitsipas après 4 heures de jeu, l’Espagnol a tout donné. Lors de la conférence de presse qui a suivi, il a été victime de crampes.

par
Sport-Center
Rafael Nadal a été victime de crampes lors de la conférence de presse d’après-match.

Rafael Nadal a été victime de crampes lors de la conférence de presse d’après-match.

DR

Il est donc encore possible d’enrayer la machine Rafael Nadal. Mené deux sets à zéro en quart de finale de l’Open d’Australie, Stefanos Tsitsipas a réussi la prouesse de renverser l’Espagnol et l’emporter (3-6, 2-6, 7-6 [7/4], 6-4, 7-5). Avant lui, seuls Roger Federer (en finale à Miami en 2005) et Fabio Fognini (au troisième tour de l’US Open 2015) étaient parvenus à remonter un handicap de deux sets face à Nadal.

Eu égard aux douleurs de dos qui ont pollué le début de tournoi du Majorquin, l’aspect physique constituait une hypothèse crédible au moment d’expliquer cette baisse de régime. «Physiquement, je n’étais pas dans une forme fantastique, mais je n’étais pas mal, j’ai pu me battre jusqu’à la fin», se défendait-il en conférence de presse après coup.

Toutefois, il reconnaissait ne pas être à 100% de ses capacités: «Il m’en a manqué un peu physiquement, ce truc en plus, mais au moins, je repars en bien meilleur état qu’il y a une semaine et demie.»

L’actuel numéro 2 mondial n’aurait de toute façon pas pu mentir à ce sujet puisqu’il aurait été trahi par ses actes. Durant cette conférence de presse, alors qu’il livrait son impression sur le match, il a été soudainement victime d’une crampe, avant de s’éclipser quelques secondes.

«Vous m’avez demandé si j’étais bien préparé, la preuve que non, a-t-il ensuite rigolé. De toute évidence, il m’a manqué un peu de préparation physique.»

Lors de l’US Open 2011, Rafael Nadal avait déjà vécu la même situation, ce qui lui avait valu à l’époque plusieurs détournements comiques sur Internet.

«Après tous les mèmes sur ce qu’il s’est passé à New York cette année-là, j’ai décidé de m’enfuir (de la salle), cela m’a fait beaucoup plus mal, mais je suppose que j’ai évité quelque chose», a-t-il souri.

Ton opinion