Tennis - Nadal n’a pas dû trop forcer pour son premier match
Publié

TennisNadal n’a pas dû trop forcer pour son premier match

L’Espagnol est venu à bout de l’Australien Alexeï Popyrin en trois manches et un peu moins de deux heures 30 de jeu. Rublev a chuté et Monfils est passé.

Rafael Nadal a retrouvé la terre parisienne et n’a pas connu de problème.

Rafael Nadal a retrouvé la terre parisienne et n’a pas connu de problème.

AFP

Rafael Nadal (ATP 3), en quête d’un 14e titre à Roland-Garros synonyme de 21e Majeur record, a parfaitement réussi son entrée en lice mardi en dominant Alexeï Popyrin (63e) 6-3, 6-2, 7-6 (7/3) en 2 heures 23. Le cogneur australien a cogné, cogné… Mais Nadal a contré, contré.

Jamais en danger dans la première manche, l’Espagnol a sauvé une balle de débreak en début de deuxième manche avant de dérouler.

L’Australien s’est fait plus pressant dans la troisième manche. Il a obtenu une première balle de break à 2-1, sans pouvoir la transformer. Puis il s’en est procuré deux à 3-2 et cette fois il a converti la deuxième pour se détacher 4-2 et 5-2 en confirmant sur sa mise en jeu. Il a ensuite servi pour le set à 5-3 et s’est procuré deux balles de set. Mais il a forcé son jeu, ses frappes, et finalement perdu non seulement ses deux occasions, mais aussi son jeu de service.

L’Australien s’est alors de nouveau retrouvé sous l’énorme pression de l’Espagnol qui s’est procuré quatre balles de break à 5-5. Mais Popyrin n’a pas craqué et a obligé Nadal à servir pour pousser la manche au jeu décisif. Ce qu’il a fait. Le jeu décisif a été à sens unique.

Au prochain tour, le roi de la terre battue affrontera le Français Richard Gasquet (ATP 53) qui a battu son compatriote Hugo Gaston 6-1 6-4 6-2.

Rublev sorti

Le Russe Andrey Rublev, 7e mondial et finaliste à Monte-Carlo après avoir battu Rafael Nadal, a été éliminé dès le premier tour par l’Allemand Jan-Lennard Struff (ATP 42) 6-3, 7-6 (8/6), 4-6, 3-6, 6-4, qui affrontera au prochain tour l’Argentin Facundo Bagnis (ATP 104).

L’an dernier, Rublev avait atteint les 8e de finale à l’Open d’Australie puis les quarts à l’US Open et sur la terre battue parisienne. Dans la foulée, il avait entamé la saison 2021 par un nouveau quart, à Melbourne.

Il était l’un des hommes en forme de la première partie de saison, avec également des titres à Rotterdam et à l’ATP Cup avec la Russie, des demi-finales à Dubaï, Doha et au Masters 1000 de Miami. Il arrivait à Paris fort de sa finale monégasque, mais également de ses quarts sur terre à Barcelone et au Masters 1000 de Rome.

Deuxième victoire pour Monfils

Le No1 français Gaël Monfils s’est offert sa deuxième victoire de la saison, sa deuxième seulement aussi depuis sa reprise post-confinement en septembre dernier, en venant à bout de l’Espagnol Albert Ramos (ATP 38) en quatre sets 1-6, 7-6 (8/6), 6-4, 6-4 au premier tour.

Monfils (ATP 15), en grandes difficultés depuis huit mois, arrivait avec une seule victoire au compteur en 2021, pour quatre défaites. Transparent dans le premier set, lâché en 23 minutes, il s’est ensuite installé progressivement dans le match, jusqu’à faire craquer l’Espagnol, friand de terre battue. Il est même le joueur qui a gagné le plus de matches sur la surface depuis le début de la saison, à égalité avec Stefanos Tsitsipas et Federico Delbonis.


Ramos est pourtant passé à un point de prendre l’avantage deux sets à zéro, quand il a mené 6 points à 5 dans le jeu décisif. Porté par le public du court Suzanne-Lenglen, Monfils s’est imposé après trois heures de match sous un chaud soleil. Il affrontera le jeune Suédois Mikael Ymer (ATP 105) au deuxième tour.

(AFP)

Ton opinion

2 commentaires