Actualisé 22.04.2007 à 18:55

Nadal ne veut pas céder son trône sur terre battue

TENNIS – Rafael Nadal demeure intouchable sur la brique pilée. Il a battu Roger Federer 6-4 6-4 en finale de l'Open de Monte-Carlo.

Trahi par son coup droit, le Bâlois a laissé échapper une finale qui, comme l'an dernier, aurait très bien pu lui sourire. Federer a, en effet, été dominateur en début de rencontre. Mais, incapable de concrétiser sa supériorité par un break malgré une balle de 2-0 et deux de 5-3, Roger Federer n'a pas pu enfoncer le clou. A 4-4, Nadal pouvait exploiter un jeu de service catastrophique de Federer pour prendre le large.

Dans la seconde manche, l'Espagnol signait le break au troisième jeu, dans lequel Rodgeur ne passait pas un seul premier service pour s'imposer sur sa seconde balle de match. Avec 38 fautes directes, dont 18 sur son coup droit, Federer a accusé un trop grand déchet dans son jeu pour mériter une autre issue dans cette finale.

Cette nouvelle défaite ne s'explique pas uniquement par le jour sans du Suisse en coup droit. On le sait, le jeu de Nadal sur terre battue est singulier. Au point de priver le Bâlois d'une arme essentielle dans son arsenal: le slice croisé en revers. Lors de cette finale, il n'en a tenté que deux. Le numéro un mondial a cinq semaines devant lui pour trouver enfin la clé pour battre l'Espagnol sur terre battue. Les deux hommes croiseront de nouveau le fer à Rome et à Hambourg avant le grand rendez-vous de Roland-Garros. A Tony Roche aussi de jouer. Le coach australien a accompagné pour la première fois son protégé à Monte-Carlo.

(si)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!