Tournoi de Doha: Nadal perd un set, Murray déjà sorti
Actualisé

Tournoi de DohaNadal perd un set, Murray déjà sorti

Le sort de Nadal et de Murray n'a pas été le même, mercredi, au tournoi de Doha.

De gauche à droite, Rafael Nadal et Andy Murray. (key/afp)

De gauche à droite, Rafael Nadal et Andy Murray. (key/afp)

Rafael Nadal, no 1 mondial, a dû livrer une bataille de plus de deux heures (2h26) pour venir à bout de l'Allemand Tobias Kamke, seulement 74e au classement ATP, mercredi au 2e tour du tournoi de Doha.

«Il a très bien joué et il m'a alors empêché de convertir mes nombreux breaks», a reconnu Nadal après sa victoire 6-3 6-7 (3/7) 6-3, synonyme de quart de finale face au Letton Ernests Gulbis.

«Je ne veux pas parler de victoire en quart de finale. J'ai eu un match difficile hier, et aujourd'hui aussi. Mais je suis heureux du soutien du public puisque l'année dernière, je n'avais pas pu être là à cause des blessures», a ajouté Nadal.

En fait, le Majorquin de 27 ans a payé au prix fort son début de partie plutôt facile. Si Kamke, 27 ans, possède un bon coup droit et frappe fort dans toutes les balles, Nadal s'était sans doute un peu déconcentré après avoir pris le set initial grâce à un service très efficace.

Du coup, l'homme aux 13 trophées en Grand Chelem s'est laissé endormir et s'est incliné lors du jeu décisif du deuxième set, gagné logiquement par l'Allemand.

Sur sa lancée, Kamke continuait à jouer crânement sa chance et ne s'avouait vaincu qu'au 8e jeu du set décisif en perdant sa mise en jeu. Nadal n'avait plus alors qu'à servir pour la partie même si son adversaire l'avait obligé à recourir à une seconde balle de match pour conclure.

Si Nadal a fait honneur à son rang, même dans la difficulté, le Britannique Andy Murray, no 3 mondial, a déjà quitté le tournoi, victime des coups de boutoir de l'Allemand Florian Mayer, victorieux 3-6 6-4 6-2.

De son côté, l'Espagnol David Ferrer, no 3, a aussi craqué (6-4 7-5) face à l'Allemand Daniel Brands, seulement 54e mondial. Tout comme le Français Richard Gasquet, no 9 et tenant du titre, qui n'a jamais pu entrer dans une partie totalement dominée par son compatriote Gaël Monfils, vainqueur en deux sets, 6-2 7-5. (ats)

Ton opinion