Raclette AOC: Naissance de l'Interprofession du «Raclette du Valais AOC»
Actualisé

Raclette AOCNaissance de l'Interprofession du «Raclette du Valais AOC»

L'interprofession du «Raclette du Valais AOC» (IPR) a été portée sur les fonts baptismaux vendredi à Sion (VS), après douze ans de lutte.

L'ex-conseiller d'Etat Wilhelm Schnyder en assure la présidence.

Les fromageries et alpages membres de la nouvelle interprofession produisent plus de 2000 tonnes de Raclette du Valais, soit 95 % de la production totale. L'AOC est un outil important pour la maîtrise de l'offre, pour la qualité et la promotion du produit, ont souligné les membres du comité.

L'Interprofession dispose d'un budget annuel de 580 000 francs pour le fonctionnement et la promotion. Le comité est chargé de désigner rapidement un siège et une gérance.

Indépendants apaisés

Les producteurs indépendants, inquiets notamment quant au cahier des charges de la nouvelle association, sont rentrés dans le rang. Ils profiteront de leur présence au comité pour veiller à leurs intérêts.

La désignation «raclette du Valais» avait été protégée sur décision du Tribunal fédéral (TF) en novembre 2007, après plus de dix ans de procédures. Le TF avait en revanche débouté la Fédération laitière valaisanne (FLV) en ce qui concerne l'obtention d'une AOC «raclette».

Le TF avait estimé que le terme raclette désigne prioritairement un mets et non un fromage. En conséquence, il peut être utilisé par n'importe quel producteur de fromage.

(ats)

Ton opinion