Naomi Campbell a été technicienne de surface pendant cinq jours

Actualisé

Naomi Campbell a été technicienne de surface pendant cinq jours

NEW YORK - Naomi Campbell a terminé vendredi ses cinq jours de travaux d'intérêt général dans un garage de New York qui abrite des camions poubelles.

La top-model a passé une semaine à des tâches de nettoyage après sa condamnation pour agression sur sa femme de ménage.

Le mannequin britannique a quitté le garage du service de voirie de New York situé sur East River peu après 16 h vendredi, s'offrant une sortie digne d'un défilé de mode. Elle est apparue souriante, en robe scintillante dénudant ses épaules et talons aiguille, avant de monter dans sa Rolls Royce argentée sous les flashs des photographes.

«Mademoiselle Campbell a terminé ses travaux avec succès», a déclaré celui qui fut son supérieur hiérarchique pendant une semaine, le chef adjoint de la voirie Albert Durrell.

Des habitants de ce quartier du sud-est de Manhattan s'étaient rassemblés au départ de Campbell, riant et acclamant la superstar, que les médias ont souvent décrite comme dotée d'un caractère difficile.

Mais Durrell a fait état d'un comportement exemplaire de la part de son employée d'une semaine. «De ce que j'entends, elle a été agréable tout le temps», a-t-il déclaré.

Parmi les tâches de Campbell figuraient le nettoyage des sols, des couloirs - et des toilettes. Munie de chiffons et de brosses, Campbell a revêtu pour ses besognes une veste orange du service de voirie, des pantalons stretch, des bottes et un masque contre la poussière.

«A un moment, elle était à quatre pattes», a sobrement précisé Durrell, ajoutant: «et elle a récuré les toilettes».

Selon Durrell, Campbell est toujours arrivée à 8 h le matin comme convenu, travaillant jusqu'à 16 h. Au déjeuner, le mannequin commandait des pizzas en compagnie de ses collègues.

En janvier dernier, Campbell avait plaidé coupable de l'agression de son employée de maison Ana Scolavino, qu'elle avait frappée et blessée à la tête avec son téléphone portable. Elle a ainsi bénéficié d'une certaine clémence de la part du procureur, qui a accepté le principe des travaux d'intérêt public. Outre sa corvée de nettoyage, elle devra cependant acquitter les 363 dollars déboursés par sa victime au titre des soins médicaux et suivre un stage de deux jours consacré à la maîtrise de soi.

La femme de ménage avait dû recevoir quatre points de suture à la tête, le téléphone de Campbell ayant prétendument été incrusté de cristal. Campbell a toujours affirmé qu'il s'agissait d'un accident, et qu'elle n'avait pas souhaité atteindre son employée avec son projectile.

(ap)

Ton opinion