Lausanne: Natacha Litzistorf en lice pour la municipalité
Actualisé

LausanneNatacha Litzistorf en lice pour la municipalité

Natacha Litzistorf, la présidente de la FRC, et le sortant Jean-Yves Pidoux seront les deux candidats des Verts pour l'élection à la municipalité de Lausanne en février 2016.

Après six législatures, le syndic Daniel Brélaz ne se représente pas. Les Verts lausannois devaient choisir mercredi soir entre deux candidats de poids: Yves Ferrari, architecte et sociologue, un des ténors du parti depuis plusieurs années et Natacha Litzistorf, politologue, qui préside la Fédération romande des consommateurs (FRC) depuis l'an dernier. Par 41 voix contre 17 et un bulletin blanc, ils ont décidé de jouer la carte femme.

Natacha Litzistorf, 46 ans, est conseillère communale depuis 2006 et dirige Equiterre, une association qui conseille collectivités publiques et entreprises en matière de développement durable. Elle a mis en avant la «cohérence» entre son activité professionnelle et politique qui lui a permis de «tisser un réseau important auprès de la Confédération, des cantons et des villes».

«On a la niaque»

En 2013-14, elle a présidé le Conseil communal, ce qui lui a permis de gagner en visibilité sur le plan local, «avec plus de 200 visites aux associations», a-t-elle expliqué. Concernant les prochaines échéances électorales, fédérales puis communales et cantonales, elle s'est dit convaincue que les Verts sont «une machine à gagner». «On va montrer qu'on a la niaque», a-t-elle lancé.

Yves Ferrari, 42 ans, a échoué à convaincre la majorité de l'assemblée, malgré son expérience politique: il a rappelé qu'il siège depuis 13 ans au Grand Conseil et presque dix au Conseil communal et qu'il a présidé les Verts lausannois, puis vaudois.

Pressenti pour le Conseil d'Etat, il s'était effacé en 2011 au profit d'une femme, Béatrice Métraux. Il a joué cette fois-ci sa carte jusqu'au bout - rappelant notamment qu'il était au Conseil communal «le Vert en fonction le mieux élu» -, mais sans succès.

Troisième mandat

Aux côtés de Natacha Litzistorf, le sortant Jean-Yves Pidoux, 59 ans, a été élu par acclamation pour un troisième mandat. Les Verts ne présenteront que deux candidats à la prochaine élection à la municipalité, estimant qu'ils «ne peuvent prétendre à un troisième siège» et «pour éviter de mettre leurs candidats en concurrence».

Avant l'assemblée, Daniel Brélaz avait appelé les Verts à ne pas se diviser: «Quoi qu'il arrive, il faut un front uni», a-t-il déclaré. (ats)

Ton opinion