Actualisé 11.04.2011 à 16:09

Natascha: «Au moins, je n'ai pas commencé à fumer»

Natascha Kampusch s'est exprimée ouvertement pour la première fois après sa détention qui a duré huit ans. Elle affirme n'avoir que peu de ressentiment envers son kidnappeur.

La déclaration de la jeune femme a été rendue public lundi à Vienne.

De l'homme qui l'a enlevée elle dit: «Je ne l'ai jamais considéré comme mon maître, j'étais aussi forte que lui. Je ne l'ai jamais appelé comme ça non plus, même s'il l'aurait bien voulu.»

A propos de Wolfgang Priklopil, qui s'est suicidé après la fuite de Natascha, elle ajoute encore: «A mes yeux sa mort n'était pas nécessaire. D'une certaine manière je vais devoir en faire mon deuil, parce qu'il faisait partie de ma vie.»

La jeune femme, aujourd'hui âgée de 18 ans, avait réussi à s'enfuir mercredi après une détention qui avait duré huit ans.

L'homme l'avait enfermée dans un réduit situé sous le garage de sa maison, près de Vienne. Selon des informations des médias autrichiens, il avait préparé son kidnapping durant plusieurs mois de façon très méticuleuse. La police cherche encore à savoir s'il avait un complice.

D'après ses propres souhaits, Natascha Kampusch reste à l'écart du monde public pour le moment. Elle vit dans un lieu tenu secret, où elle est traitée médicalement et psychologiquement. Elle n'a pas encore eu de contact avec ses parents depuis sa libération. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!