Actualisé 27.07.2011 à 10:23

Hôpital de l'Ile (BE)Navigation par satellite autorisée pour la Rega

Les hélicoptères de la Rega peuvent désormais transporter des patients et des blessés à l'hôpital de l'Ile à Berne, même par mauvais temps.

Les hélicoptères de la Rega pourront se poser sur l'hôpital de l'Ile à Berne même par mauvais temps. L'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) a donné son feu vert à l'emploi de la navigation par satellite (GPS) pour guider les appareils, a-t-il annoncé mercredi.

La nouvelle procédure permet aux hélicoptères de la Garde aérienne suisse de sauvetage (Rega) de transporter des patients à l'hôpital bernois même en cas de brouillard ou lorsque les nuages sont bas. Actuellement, les approches ont lieu exclusivement en pilotage à vue et ne sont possibles que lorsque les conditions météorologiques sont bonnes.

Désormais, les pilotes sont guidés par satellite jusqu'à un point défini dans l'espace. Si l'héliport de l'hôpital est visible depuis ce point, les pilotes peuvent effectuer l'approche finale selon les règles de vol à vue. Sinon, l'opération doit être interrompue.

La Rega a mené deux séries de vols-tests, qui avaient pour but d'évaluer l'intégration de la nouvelle procédure dans le trafic aérien de la région bernoise et de déterminer si les pilotes sont en mesure d'identifier, de nuit également, les principaux points de repère et de référence au sol et d'éventuels obstacles. Ces tests se sont révélés probants.

Prisonnier du stratus

«Un nouveau chapitre s'ouvre dans l'histoire du sauvetage héliporté suisse», se réjouit la Rega dans un communiqué. L'OFAC accorde pour la première fois à des hélicoptères civils l'autorisation d'effectuer cette nouvelle procédure de vol via GPS, souligne la compagnie.

Les brouillards automnaux ou hivernaux, tout comme le stratus bas, entravent souvent le transport de patients vers un centre hospitalier, explique-t-elle. Si l'hélicoptère de sauvetage est en mesure de percer la couche de brouillard par en-dessous, il peut ensuite rester prisonnier au-dessus. Ceci jusqu'à la prochaine «fenêtre» pour traverser, en sens inverse, la couche nuageuse.

La procédure adoptée par la Rega s'inscrit dans un programme de promotion de la navigation aérienne assistée par satellite en Suisse. Une douzaine de projets ont été lancés. L'OFAC a ainsi autorisé en février les approches assistées par satellite en piste 14 (approches par le nord) sur l'aéroport de Zurich. La route suivie par les avions est identique à celle suivie avec la procédure aux instruments en service depuis des dizaines d'années. (ats)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!