Actualisé 27.04.2012 à 15:34

Genève - Téléréseau

Naxoo: Syndicom dénonce la méthode Pagani

Le syndicat des médias et de la communication juge «totalement irrespectueuse» la rupture de collégialité du magistrat d'Ensemble à gauche suite à la décision de la Ville de céder Naxoo.

de
Henri Della Casa

La décision du conseiller administratif Rémy Pagani de se désolidariser publiquement de l'Exécutif, suite à la décision de celui-ici de vendre ses actions dans l'entreprise Naxoo 022 Télégenève SA, n'en finit pas de faire des remous.

Après la mise au point du maire Pierre Maudet et de sa collègue Sandrine Salerno, qui ont parlé d'une lettre «intempestive au caractère tendancieux, pour ne pas dire mensonger», c'est au tour de Syndicom de critiquer le modus operandi de l'élu d'Ensemble à gauche.

La forme plutôt que le fond

Dans une lettre envoyée aux 95 collaborateurs de Naxoo, et que nous nous sommes procurés, Syndicom regrette «la façon dont vous l'avez appris, suite à la rupture de collégialité de l'un des membres du Conseil administratif». Selon le syndicat des médias et de la communication, «c'est un manque total de respect envers le personnel qui n'a pas à être averti par la presse».

Ainsi que l'explique Fabienne Brunner, secrétaire régionale chargée des Télécom au sein du syndicat, c'est bien la façon dont il l'a fait qui pose problème, et non le propos de Rémy Pagani. «Cela a obligé l'entreprise à réunir en catastrophe les employés pour leur annoncer une décision, explique la syndicaliste. Monsieur Pagani aurait pu attendre un peu avant de prendre ses distances».

CCT à respecter

Quant au futur de l'entreprise, le syndicat écrit qu'il restera attentif à la suite des événements. Le repreneur, probablement Cablecom, devra maintenir la convention collective de travail en vigueur, durant un an au moins, explique Fabienne Brunner. Syndicom veillera enfin à ce que le nouvel actionnaire majoritaire garantisse le maintien de tous les emplois basés à Genève.

Le projet d'arrêté du Conseil administratif relatif à la cession des actions de la Ville dans la société de diffusion et de téléréseau sera débattu au Conseil municipal les 8 et 9 mai.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!