Costa Rica: «Ne me dites pas que c'est une put*** de paille»
Actualisé

Costa Rica«Ne me dites pas que c'est une put*** de paille»

Des chercheurs ont volé au secours d'une tortue qui semblait gênée par un objet coincé dans son nez. Ils n'ont pas caché leur dépit en découvrant de quoi il s'agissait.

par
joc

L'océanographe Christine Figgener et une équipe de chercheurs de la Texas A&M University travaillaient au large des côtes du Costa Rica quand ils sont tombés sur une tortue olivâtre. L'animal semblait avoir quelque chose coincé dans le nez. Dans un premier temps, le groupe a pensé à un ver parasite ou à un crochet quelconque, raconte «Metro».

Mais comme les chercheurs se trouvaient loin de toute unité médicale et qu'ils craignaient une amende pour avoir déplacé la tortue, ils ont décidé d'improviser. A l'aide d'une pince, ils ont pu retirer l'objet de la cavité nasale de l'animal. Sur une vidéo publiée cette semaine sur YouTube, on peut clairement voir que la tortue souffre durant l'intervention, longue de huit minutes. «Oh, pauvre bébé», s'apitoie Christine Figgener.

Relâchée dans l'océan

Ce n'est qu'en coupant un bout de l'objet que l'équipe a compris de quoi il s'agissait. «Ne me dites pas que c'est une put*** de paille en plastique. C'est juste stupide», peste un chercheur. A la fin de la vidéo, l'équipe explique qu'après avoir désinfecté la plaie, les saignements se sont rapidement arrêtés. La tortue a pu être relâchée dans l'océan une fois remise de ses émotions.

Selon Silent Springs, il y a six fois plus de plastique que de plancton dans l'océan. Les pailles, qui ne sont pas biodégradables, se désintègrent en de minuscules morceaux toxiques. Rien qu'aux Etats-Unis, plus de 500 millions de pailles en plastique sont utilisées chaque jour.

Ton opinion