Basketball: «Ne pas faire de l'ombre à l'équipe»

Actualisé

Basketball«Ne pas faire de l'ombre à l'équipe»

Thabo Sefolosha signe enfin son retour avec l'équipe de Suisse de basketball.

«C'est bon d'être de retour et de représenter mon pays», a déclaré le Vaudois.

«C'est bon d'être de retour et de représenter mon pays», a déclaré le Vaudois.

Après deux ans d'absence, l'arrière d'Oklahoma City sera aligné par Sébastien Roduit sur le parquet de la halle St-Léonard jeudi contre Chypre (20h) en éliminatoires pour l'Euro 2011.

«Quel pied! Je porte à nouveau le maillot national.» Difficile de montrer d'avantage d'enthousiasme. Ce n'est pas dans la tonalité nonchalante de sa voix qu'il faut chercher l'euphorie, mais bien dans les mots soigneusement choisis par Sefolosha, absent en sélection nationale depuis 2009. «C'est bon d'être de retour et de représenter mon pays. Cela fait beaucoup de bien de revoir les copains.»

Thabo vs 20 minutes

Les coéquipiers justement. Afin de préserver le groupe, le Vaudois déplace les projecteurs sur ses partenaires. «Je ne veux pas faire de l'ombre aux autres. Et si on parlait plutôt un peu de l'équipe de Suisse?», propose-t-il poliment.

Mais projeter la lumière sur les autres n'est pas chose aisée quand on compte un joueur de NBA dans ses rangs. «Le gros problème pour moi est de valoriser le reste de l'équipe quand Thabo est là, reconnaît le sélectionneur national Sébastien Roduit. Mon but est de réussir à l'intégrer dans ce groupe. Evidemment, sa présence change la donne, mais il faut aussi que le autres joueurs se sentent importants.»

Pour parvenir à ce résultat, Roduit n'hésite pas à rappeler que «Thabo ne peut pas gagner sans l'équipe, mais l'équipe, elle, peut gagner sans lui». Le Veveysan n'hésite pas à donner un coup de main. «Des stars en basket, il y en a plein sur terre, explique le coach. Mais des joueurs aussi humbles, avec des qualités humaines aussi importantes que celles de Sefolosha, on les compte sur les doigts de la main. Il sait s'effacer pour le bien des autres.»

Quelles sont les différences quand on possède un joueur comme Sefolosha dans son groupe? «C'est un joueur à part. Il apprend plus vite. Il a un bagage plus important, explique Roduit. Mais au final, un joueur de NBA reste un joueur de basket, avec ses qualités et ses défauts. Mon objectif est d'utiliser ses qualités pour le bien de l'équipe.»

(si)

Ton opinion