République tchèque : Necas reconnaît une liaison avec sa collaboratrice

Actualisé

République tchèque Necas reconnaît une liaison avec sa collaboratrice

L'ancien Premier ministre tchèque Petr Necas a reconnu une liaison avec sa directrice de cabinet.

L'arrestation de Jana Nagyova pour écoutes illégales et corruption a provoqué la chute du gouvernement au mois de juin.

L'arrestation de Jana Nagyova pour écoutes illégales et corruption a provoqué la chute du gouvernement au mois de juin.

La directrice de cabinet Jana Nagyova est au nombre des personnes inculpées pour la surveillance illégale de l'épouse de Petr Necas, avec laquelle il est en cours de divorce, ou pour avoir versé des pots-de-vin à des députés pour qu'ils cessent leur mutinerie contre le Premier ministre.

«Nous avons une liaison, Jana Nagyova et moi. C'est une relation solide sur laquelle je compte à l'avenir», explique Petr Necas, 48 ans, dans une interview que publie samedile quotidien «Pravo».

Jana Nagyova et six autres suspects sont en détention préventive pour une durée d'un mois, depuis la perquisition effectuée par la police.

Rumeur persistante

La rumeur courait depuis des mois quant à une liaison entre Necas et Nagyova, mais ni l'un ni l'autre ne l'avaient reconnue publiquement.

Petr Necas, conservateur et chrétien pratiquant, père de quatre enfants, avait annoncé en janvier qu'il se séparait de sa femme, et le couple a engagé une procédure de divorce le mois dernier, juste avant les perquisitions.

Le nouveau gouvernement tchèque, dirigé par l'économiste de gauche Jiri Rusnok, a été investi dans ses fonctions mercredi dernier. (ats)

Ton opinion