Espagne: Néerlandais disparus: une «mort violente»
Actualisé

EspagneNéerlandais disparus: une «mort violente»

L'ex-championne de volley-ball Ingrid Visser et son compagnon ont été tués «d'un coup sur la tête», selon les premiers résultats des autopsies.

par
mja

«Les premiers résultats des autopsies confirment la mort violente des deux personnes, d'un traumatisme encéphalocrânien dû à un coup sur la tête», a indiqué un porte-parole du tribunal de Murcie.

«Les premiers résultats correspondent aux corps des deux Néerlandais disparus», a-t-il ajouté, précisant que la confirmation à 100% n'interviendrait qu'après les tests ADN encore en cours.

Trois personnes, un Espagnol de 36 ans et deux Roumains de 47 et 60 ans, ont été placées en détention provisoire à Valence, le premier pour «double homicide», dans le cadre de l'enquête sur ce double meurtre dont le mobile reste pour l'heure mystérieux.

L'Espagnol est un ancien gérant du club de volley-ball de Murcie où Ingrid Visser a joué entre 2009 et 2011.

Les corps de la sportive âgée de 35 ans et de son compagnon, Lodewijk Severein, 57 ans, ont été retrouvés, enterrés, dimanche soir dans un champ de citronniers près de Murcie.

En Espagne pour avoir un enfant

Selon les enquêteurs, le couple aurait été tué à la suite d'un différend avec ses meurtriers à propos de leurs «affaires».

Ingrid Visser et son compagnon, selon les autorités espagnoles, s'étaient rendus dans la région de Murcie pour un rendez-vous dans une clinique de procréation médicalement assistée, qui était prévu le 14 mai.

Le couple était porté disparu depuis le 13 mai, date à laquelle il n'était pas rentré à son hôtel.

ib/sg/mr (mja/afp)

Ton opinion