Négociations salariales: «En progrès mais peut mieux faire»
Actualisé

Négociations salariales: «En progrès mais peut mieux faire»

L'USS est plutôt satisfaite des négociations salariales 2007/2008 à l'heure du bilan provisoire.

«En progrès, mais peut mieux faire», a jugé la centrale syndicale lundi devant la presse à Berne, trois mois après le début des discussions.

Dans l'ensemble, les accords conclus cet automne sont nettement meilleurs que ceux des années précédentes. On trouve tout une série d'accords substantiels prévoyant des hausses de 3% ou plus, et même un bon nombre d'augmentations sont de 2,5% ou plus, a souligné Paul Rechtsteiner, président de l'USS.

Avec les accords conclus, il est certain qu'enfin un grand nombre de salariés toucheront à nouveau des salaires supérieurs en termes réels, a-t-il ajouté. Dans plusieurs branches, il s'agit de la première hausse générale des salaires réels depuis longtemps. Pour la Confédération, la dernière adaptation des salaires réels date d'il y a seize ans.

En outre, diverses CCT de branche ou d'entreprise ont enregistré des améliorations, sous forme de jours de vacances supplémentaires, de majorations d'indemnités, de règlements de frais plus généreux ou d'augmentation de la part patronale au financement des assurances sociales, a commenté de son côté André Daguet, responsable du secteur industrie du syndicat Unia.

Toutefois, il reste des branches dans lesquelles les augmentations sont restées inférieures à 2%, a regretté le président de l'USS. (ats)

Ton opinion