Actualisé 04.07.2013 à 07:30

Sous enquête en Chine

Nestlé baisse ses prix des laits pour bébé

Nestlé en Chine va baisser jusqu'à 20% le prix de ses laits en poudre pour bébé, après l'annonce de l'ouverture d'une enquête pour entente sur les prix entre fournisseurs étrangers.

La filiale du géant suisse de l'agroalimentaire, Wyeth Nutrition, a confirmé l'ouverture de l'enquête par la Commission d'Etat pour le développement et la réforme (NDRC), la plus haute instance de supervision économique de l'Etat chinois, rapportée par la presse, et s'est engagé à réduire «immédiatement» ses prix sur les laits en poudre pour bébé dans une fourchette comprise entre six et 20%, selon un communiqué publié dans la soirée de mercredi.

«Wyeth Nutrition a toujours respecté et voulu s'en tenir aux lois chinoises et coopère activement à l'enquête antimonopole ouverte à son encontre», déclare le communiqué. L'entreprise s'est engagée à ne pas augmenter ses prix durant un an sur de nouvelles formules de lait en poudre et indiqué qu'elle avait amélioré sa politique de marketing pour s'assurer qu'elle soit conforme à la législation.

La Chine, un marché gigantesque

Ces déclarations interviennent après l'annonce dans la presse chinoise que la NDRC avait ouvert une enquête pour entente sur les prix visant les fabricants étrangers de laits pour bébé, dont Nestlé, Danone, Mead Johnson Nutrition, Abbott Laboratories et Royal FrieslandCampina, producteur hollandais de la marque Friso, selon la presse chinoise. La Chine est de loin le plus vaste marché pour ces laits en poudre, selon le groupe de recherche sur la consommation Euromonitor.

En 2008, un énorme scandale de lait en poudre pour bébé trafiqué à la mélamine, à l'origine de la mort de six enfants et de la contamination de plus de 300'000 autres, avait détourné les consommateurs chinois des fabricants locaux et provoqué un boom des ventes des produits importés. Le gouvernement s'est engagé à réprimer sévèrement les atteintes à la sécurité alimentaire et a exigé un contrôle strict des laits pour bébé afin de rétablir la confiance dans les produits chinois. (afp)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!