Nestlé France veut supprimer 350 emplois

Actualisé

Nestlé France veut supprimer 350 emplois

Nestlé France a annoncé en comité d'entreprise la suppression de 350 emplois sur 950 à son siège de Noisiel, en Seine-et-Marne. Les coupes doivent intervenir d'ici à la fin 2008.

Les repésentants du personnel ont été informé jeudi par la direction, a expliqué vendredi Jean-Pierre Ribout, délégué syndical central CGT.

Nestlé France a précisé ces «350 emplois permanents et non permanents dans les fonctions support» supprimés feront l'objet de «mesures de départs anticipés de fin de carrière, de préretraites, de mesures de mobilité interne» qui feront l'objet de «discussions avec l'intersyndicale».

Dans un communiqué, la CGT a déclaré être «indignée de cette nouvelle restructuration, qui arrive après celles des usines laitières et la disparition de l'établissement de Saint-Menet, à Marseille». Le syndicat a en outre souligné «les graves menaces qui pèsent sur les sites de Dijon et de Challerange» dans les Ardennes. (ats)

Ton opinion