Premier trimestre 2012: Nestlé réalise un chiffre d'affaires en forte hausse
Actualisé

Premier trimestre 2012Nestlé réalise un chiffre d'affaires en forte hausse

Le groupe alimentaire vaudois a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de 5,6% par rapport à la période correspondante de l'an dernier, à 21,4 milliards de francs.

La croissance organique des ventes s'est pour sa part située à 7,2%, contre 6,4% au premier trimestre 2011, a indiqué vendredi la multinationale veveysanne, numéro un mondial du secteur alimentaire. Elle apparaît supérieure à l'objectif fondamental que vise Nestlé sur la durée, qui est compris entre 5 et 6%.

Ce taux de 7,2% se décompose en une croissance interne réelle de 2,8% et une hausse de 4,4% provenant des adaptations de prix. Les acquisitions, données nettes des cessions, ont apporté 3% au chiffre d'affaires. En revanche, l'impact du franc fort l'a réduit de 4,6%, d'où les 5,6% d'augmentation globale.

Soutien des marchés émergents

Une nouvelle fois, la croissance d'ensemble est portée par les marchés émergents, ceux-ci ayant gagné 13% contre 3,1% pour les marchés développés, quatre fois plus. La situation reflète un climat de consommation morose dans les pays les plus riches, comme en témoigne la zone Europe ( 2,3% à 3,58 milliards de francs).

Dans le détail des secteurs opérationnels, il apparaît que la plus forte croissance organique en termes de chiffre d'affaires est venue de la zone Asie, Océanie et Afrique, avec une avancée de 11,4% à 4,59 milliards de francs. Les Amériques présentent de leur côté une progression de 6,2% à 6,54 milliards.

Dans les eaux en bouteille, Nestlé Waters a réalisé des ventes en croissance organique de 8% à 1,55 milliard de francs. La division Nutrition a quant à elle réalisé une hausse de 5,8% à 1,88 milliard. Les autres activités ont généré un montant de 3,26 milliards ( 10,4%).

Succès constant de Nespresso

Parmi celles-ci, figurent les capsules de café Nespresso, dont le succès est loin de s'éroder. La croissance organique y affiche un taux d'environ 20%, selon Nestlé. Le réseau mondial de distribution devrait passer le cap des 300 boutiques d'ici à la fin de l'année.

En considérant l'évolution du chiffre d'affaires par produits, la croissance la plus timide revient aux plats préparés et aux produits pour cuisiner, avec un gain de 1,5% à 3,4 milliards de francs. A l'inverse, les boissons liquides et en poudre ont signé la meilleure performance ( 10,5% à 4,67 milliards).

En ce qui concerne les prochains mois, le groupe signale un «environnement commercial en 2012 plein de défis», selon les mots du directeur général Paul Bulcke, cité dans le communiqué. Il estime pouvoir concrétiser les 5-6% de croissance organique du chiffre d'affaires visés sur l'ensemble de l'exercice en cours.

Mieux que les attentes

Nestlé fonde sa prévision sur une évolution plus favorable attendue dans le domaine du coût des matières premières au deuxième semestre. Les adaptations de prix instaurées au premier trimestre déploieront également leur effet pour le reste de l'année 2012.

La croissance organique des ventes au premier trimestre a dépassé les attentes des analystes, qui en moyenne anticipaient moins de 7%. A la Bourse suisse, l'action Nestlé reculait cependant, malgré une ouverture en légère hausse, perdant 0,44% à 56,95 francs vers 10h30, dans un marché (SMI) sans orientation.

Nestlé n'a pas évoqué les rumeurs lui prêtant l'intention de racheter les activités de nutrition pour bébés de l'américain Pfizer. Des observateurs ont fait état cette semaine d'une transaction qui porterait sur un montant minimum de 9 milliards de dollars (8,2 milliards de francs). (ats)

Ton opinion