Zurich: Net rebond mercredi à la Bourse suisse
Publié

ZurichNet rebond mercredi à la Bourse suisse

Les pertes essuyées le jour précédent ont été largement compensées. L'indice SMI a en effet gagné 1,23%.

photo: Keystone/Image d'archives

La Bourse suisse a rebondi mercredi, après le recul de la veille. A la clôture, l'indice vedette SMI affichait une hausse de 1,23% à 7768,23 points. Sur les trente blue chips, 19 ont progressé, dix reculé et Credit Suisse a fini inchangé.

Après une ouverture un peu plus faible, le SMI a rapidement retrouvé le chemin de la hausse et a accentué ses gains sur la journée. Wall Street évoluait également dans le vert en milieu de séance, ce qui a soutenu les marchés européens. L'ambiance reste toutefois marquée par les craintes autour de l'évolution conjoncturelle mondiale, après des propos critiques à ce sujet de la part de la patronne du FMI Christine Lagarde.

Le SLI a un peu moins gagné (+0,73%, à 1189,46 points) et le SPI a presque égalé l'indice principal (+1,14% à 8301,87 points).

Novartis et Roche en verve

Les deux poids lourds pharma Novartis (+2,3%) et Roche (+2,6%) ont soutenu l'indice. Actelion (+2,3%) a également pris l'ascenseur, tout comme Galenica (+1,1%). Vontobel a réduit l'objectif de cours de Novartis, inquiet de l'évolution des ventes du blockbuster potentiel Entresto. Cela n'a pas affecté le cours de l'action. Roche avait aligné les contre-performances ces dernières semaines et avait donc un certain potentiel de rattrapage.

Nestlé (+1,2%) a profité d'une confirmation de recommandation d'achat par Nomura. Parmi les gros gagnants, on trouve aussi SGS (+1,8%), Sika (+1,2%) et Schindler (+1,1%). Avant les chiffres trimestriels de Sika, mardi prochain, la Banque cantonale de Zurich a dit attendre de bons résultats, relevant que l'intérêt continuera de se porter sur le feuilleton de la tentative de prise de contrôle par Saint-Gobain.

Parmi les valeurs bancaires, UBS a gagné 1% et Julius Baer 0,7%, tandis que Credit Suisse a terminé à l'équilibre. La veille, cette catégorie de titres avait perdu du terrain en raison des inquiétudes liées aux scandales révélés par les Panama Papers.

Dans le camp des perdants, LafargeHolcim a cédé 2,3% après une rétrogradation par HSBC. ABB (-0,2%) a de son côté été rétrogradé par RBC. Les autres perdants sont notamment Swiss Life (-0,8%), Syngenta, Geberit et Aryzta (chacun -0,6%). (nxp/ats)

(NewsXpress)

Ton opinion