Israël: Netanyahu tente de rassurer l'Egypte sur Lieberman
Actualisé

IsraëlNetanyahu tente de rassurer l'Egypte sur Lieberman

Des proches du chef du gouvernement israélien pressenti Benjamin Netanyahu ont rencontré des responsables égyptiens pour les rassurer sur une éventuelle nomination de l'ultra-nationaliste Avigdor Lieberman aux Affaires étrangères, selon un communiqué publié dimanche.

Selon les médias israéliens, l'Egypte, en signe de protestation, aurait menacé de boycotter les cérémonies prévues mercredi en Israël pour le 30e anniversaire de la signature de l'accord de paix entre l'Etat hébreu et l'Egypte.M. Lieberman, chef du parti d'extrême-droite Israël Beiteinou, avait provoqué une polémique avec l'Egypte en affirmant en octobre que le président Hosni Moubarak pouvait «aller au diable» en raison de son refus d'effectuer une visite officielle en Israël.Le président Shimon Peres et le Premier ministre sortant Ehud Olmert avaient condamné ces attaques verbales.«Des proches de M. Netanyahu et de M. Lieberman ont eu des contacts avec des responsables égyptiens pour leur expliquer que l'arrivée de M. Lieberman au ministère des Affaires étrangères ne doit pas constituer un motif de tension entre les deux pays», souligne le bureau de M. Netanyahu dans un communiqué.Il évoque notamment «une rencontre (mercredi) entre le directeur du conseil national de sécurité pressenti Uzi Arad et l'ambassadeur d'Egypte en Israël», Yasser Reda.M. Lieberman devrait devenir ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement que M. Netanyahu a été chargé de former après les élections du 10 février.Le député d'Israël Beiteinou Dany Ayalon, pressenti pour devenir vice-ministre des Affaires étrangères, a également indiqué à la radio publique que son parti entretenait «des relations directes avec des responsables égyptiens au plus haut niveau, en Israël et au Caire».De son côté, l'ambassade d'Egypte en Israël a relevé que Le Caire ne «s'immisçait dans les affaires intérieures d'aucun pays», et noté que l'ambassadeur avait «exprimé ses regrets pour toutes les tentatives visant à impliquer l'Egypte» dans celles d'Israël.Un responsable au sein de l'ambassade a toutefois indiqué que l'ambassadeur n'avait «pas encore décidé s'il allait prendre part mercredi à la cérémonie» pour le 30e anniversaire de l'accord de paix israélo-égyptien.Malgré le traité de paix entre le deux pays, le président Moubarak n'a jamais effectué de visite officielle en Israël. En novembre 1995, il était brièvement venu à Jérusalem pour assister aux funérailles du Premier ministre israélien Yitzhak Rabin.Premier pays arabe à conclure la paix avec Israël, l'Egypte sert d'intermédiaire entre l'Etat hébreu et le Hamas sur les dossiers d'une trêve à Gaza et de la libération du soldat israélien Gilad Shalit. Elle tente aussi de réconcilier les factions rivales au sein du camp palestinien. Ses efforts n'ont pour l'instant pas abouti.jlr-rb/gk/gf

Ton opinion