Streaming: Netflix lorgne le marché du cloud gaming

Publié

StreamingNetflix lorgne le marché du cloud gaming

Le géant américain de la diffusion explore «sérieusement» l’opportunité de venir concurrencer les offres Game Pass de Microsoft et autre GeForce Now de Nvidia.

Mike Verdu, le vice-président en charge de la branche jeux vidéo chez Netflix.

Mike Verdu, le vice-président en charge de la branche jeux vidéo chez Netflix.

netflix/techcrunch/photomontage

Netflix compte 35 jeux dans son catalogue depuis son entrée sur ce marché et 14 titres en développement. Mais le service américain, sous pression de la concurrence dans les films et séries, ne compte pas en rester là. Il «explore sérieusement une offre de cloud gaming», selon Mike Verdu interrogé par le site Techcrunch. «C’est une valeur ajoutée. Nous ne vous demandons pas de vous abonner pour remplacer une console», a déclaré le directeur de la branche jeux vidéo chez Netflix.

Les leçons de Google Stadia

Les géants américains du net ont déjà marqué ce territoire que certains ont appelé le… «Netflix du jeu vidéo». Alors que Microsoft est bien placé avec le Game Pass, son navigateur Edge et un prototype de console conçue exprès, Amazon cherche encore ses marques avec Luna, Google ayant récemment arrêté les frais après avoir pourtant massivement investi sur sa solution Stadia. «Stadia a été un succès technique. C’était amusant de jouer à des jeux sur Stadia, a analysé Mike Verdu, soulignant qu’il y a eu «bien sûr des problèmes avec le modèle commercial».

Montée en puissance

Pour ne pas suivre le chemin de Google, Netflix a commencé par développer ses propres contenus, en multipliant les ouvertures de studios de création, avec un cinquième en Californie. L’objectif est d’avoir à terme dans le catalogue la moitié de titres sous licence Netflix, a précisé Mike Verdu. Pour l’instant, le géant du streaming se limite à des jeux conçus pour jouer avec des smartphones. Mais il pourrait étendre son appétit à des jeux plus exigeants et conformes aux standards les plus élevés du cloud gaming.

Avenir florissant

L’avenir du cloud gaming où les joueurs peuvent jouer à des jeux exigeants depuis n’importe où avec une simple manette s’annonce prometteur. Cette année, la branche devrait générer 2,4 milliards de dollars selon les estimations de la firme spécialisée Newzoo. C’est une hausse 74% sur un an, répartie à parts quasi égales entre l’Asie-Pacifique (36,5% des ventes), l’Europe (30%) et l’Amérique du Nord (27%). Les fabricants d’accessoires informatiques s’y sont aussi mis avec des consoles portables conçues pour le cloud gaming à l’exemple notamment de Logitech avec sa G Cloud ou, plus récemment encore, la Razer Edge.

(laf)

Ton opinion

2 commentaires