Primes maladie 2010: Neuchâtel et Genève protestent auprès de Pascal Couchepin
Actualisé

Primes maladie 2010Neuchâtel et Genève protestent auprès de Pascal Couchepin

Les cantons de Neuchâtel et de Genève ont protestent contre l'augmentation des primes d'assurance-maladie annoncées pour 2010. Neuchâtel les estime injustifiées, Genève demande des modérations de hausses et des baisses.

Pour le Conseil d'Etat neuchâtelois, les hausses prévues de 3 à 4% ne sont pas justifiées, vu l'évolution des coût et l'état des réserves des assureurs, selon un communiqué diffusé jeudi par la Chancellerie d'Etat. Ces dernières vont en effet passer de 24,5% à 25,4% des primes entre 2008 et 2009 dans le canton.

Dans son courrier, le gouvernement cantonal fait part à Pascal Couchepin de son opposition catégorique à la hausse prévue. Neuchâtel n'acceptera aucune augmentation qui servirait à lisser les primes perçues au niveau national ou encore à combler des réserves pour des cantons se situant en dessous du minimum légal.

Le canton de Genève a tenu le même discours dans un communiqué publié jeudi.Le Département de l'économie (DES) demande au Département fédéral de l'intérieur de revoir à la baisse les propositions des assureurs.

La stabilisation des primes doit se poursuivre tant que le niveau moyen des réserves n'aura pas été normalisé. Il se fixe désormais à 41% à fin 2008 contre 42% une année auparavant, ce malgré l'augmentation des coûts par assuré.

Sur les 29 assureurs les plus importants, le DES recommande à l'Office fédéral de la santé publique de pas accorder de hausses de primes à douze caisses couvrant quelque 84'000 Genevois. Il préconise des baisses de primes pour cinq autres totalisant 74'000 assurés. Enfin, dans trois cas représentant 60'000 assurés, il demande une modération des hausses.

(ats)

Ton opinion