Neuchâtel: ils confessent avoir agressé un curé

Actualisé

Neuchâtel: ils confessent avoir agressé un curé

Les suspects arrêtés dimanche dernier après l'agression à main armée commise à la cure catholique de Cortaillod (NE) ont fait des aveux partiels.

C'est ce qu'a précisé mardi à l'AP le juge d'instruction neuchâtelois Daniel Hirsch, en charge du dossier. Ces deux Serbes de 28 et 32 ans domiciliés en Allemagne sont poursuivis pour brigandage et séquestration.

En l'état actuel des investigations, rien ne permet de dire que les agresseurs connaissaient leurs victimes, un curé âgé de 94 ans connu dans la région pour sa grande générosité et sa gouvernante. Cagoulés et armés, ils n'ont apparemment pu emporter que 200 francs. Deux à trois complices sont activement recherchés en Suisse et à l'étranger.

Revenant sur le déroulement des faits, Daniel Hirsch explique qu'une voisine a prévenu la police locale. Entendant du remue-ménage, elle craignait que le curé ait été victime d'un malaise. Une cinquantaine de policiers ont ensuite été mobilisés pour retrouver les auteurs de l'agression et deux d'entre eux ont pu être interpellés dans les environs. (ap)

Ton opinion