Suisse: Neuchâtel: record de contrats d’apprentissage en 2020
Publié

SuisseNeuchâtel: record de contrats d’apprentissage en 2020

Les mesures de soutien mises en place à Neuchâtel ont eu un impact favorable et ont permis que la pandémie de Covid-19 n’ait pas d’impact négatif.

Une légère diminution du nombre d’élèves de 1ère année est observée dans les différents établissements de formation professionnelle.

Une légère diminution du nombre d’élèves de 1ère année est observée dans les différents établissements de formation professionnelle.

KEYSTONE

Le canton de Neuchâtel connaît en 2020 un nouveau record du nombre de contrats de formation en mode dual avec 1704 contrats validés de première année. Le Conseil d’Etat estime que les mesures de soutien ont eu un impact favorable et ont permis que la pandémie de Covid-19 n’ait pas d’impact négatif.

«Les entreprises sont toujours désireuses d’accueillir des jeunes en formation professionnelle initiale avec un engagement important confirmé par les chiffres de cette rentrée», a indiqué mardi le canton. Lors de la rentrée scolaire 2020-2021, le nombre de contrats de formation signés s’est monté à 1704, contre 1677 en 2019.

Pour faire face à la pandémie et soutenir les entreprises dans le recrutement d’apprentis, l’Etat de Neuchâtel a décidé d’octroyer une prime unique et exceptionnelle de 2000 francs à toute entreprise qui engage un apprenti de première année. Cette mesure spécifique s’ajoute à la prestation financière du contrat-formation entrée en vigueur le 1er janvier.

Sur le plan des effectifs 2020-21 dans les différents établissements de formation professionnelle, une légère diminution du nombre d’élèves de 1ère année est observée, aussi bien dans les filières CFC qu’en maturité professionnelle intégrée au CFC et post-CFC. Au total, 5842 jeunes suivent cette année ces différentes filières ou la filière de préapprentissage, contre 5952 l’année dernière.

Différents scénarii

Du côté des lycées neuchâtelois, on constate une stabilité du nombre d’étudiants de première année: 872 jeunes ont entrepris une formation générale (maturité gymnasiale, maturité spécialisée ou certificat d’école de culture générale), contre 888 lors de la rentrée scolaire précédente. Les effectifs globaux sont en légère augmentation, avec 2474 élèves contre 2348 en 2019.

Face à la situation sanitaire, le Département de l’éducation et de la famille (DEF) annonce «avoir préparé différents scénarii permettant d’assurer la continuité d’un enseignement de qualité, en partenariat avec les directions des établissements postobligatoires neuchâtelois». Ces modèles seront appliqués en fonction de l’évolution de la pandémie.

(ATS/NXP)

Ton opinion

9 commentaires