Neuchâtel Xamax joue la carte de la concurrence
Actualisé

Neuchâtel Xamax joue la carte de la concurrence

C'est avec un effectif largement remanié que Neuchâtel Xamax entamera la nouvelle saison dimanche contre Zurich.

Après l'euphorie de la montée en Super League en 2006, puis les désillusions du dernier exercice, où les Neuchâtelois avaient dû passer le printemps à se battre contre la relégation, «un grand changement était nécessaire», selon le nouveau directeur sportif du club, Alain Geiger.

«Lorsqu'une équipe termine au 8e rang, il faut apporter un nouvel état d'esprit.» Avec sept départs pour onze arrivées et les intégrations de trois joueurs de l'équipe M21, le vestiaire de la Maladière a subi un sérieux lifting. Exit les stars Everson et Zuberbühler, le club a décidé de jouer à fond la carte de la concurrence.

«J'ai demandé des positions, pas des joueurs précis, prévient l'entraîneur, Nestor Clausen. On a au moins doublé tous les postes. Notre effectif est complet. Les meilleurs joueront!»

«L'an dernier, on a fait faux, reconnait le président, Sylvio Bernasconi. Des noms, c'est bien joli, mais on a surtout besoin de onze joueurs qui jouent», allusion non voilée au physique récalcitrant et aux attitudes de diva du Brésilien Everson. Son compatriote Joao Paulo, transfert «bide» de l'intersaison, est pour sa part toujours là. «C'est un joueur intéressant, nuance Clausen. Il est arrivé physiquement hors de forme. Là, il a retrouvé son niveau de jeu et sa condition. Seule la vitesse lui fait encore défaut.»

Marc Fragnière, Neuchâtel

Guillaume Faivre détient les clés

Le départ de Pascal Zuberbühler entériné, la garde de la cage xamaxienne reste une énigme. L’avenir en rouge et noir de Luca Ferro, transfuge de La Chaux-de-Fonds, semble plombé. En proie à des problèmes de rythme, l’Italien, blessé, manquera la reprise. Passé du statut de numéro 3 à celui de doublure, le jeune Guillaume Faivre (21 ans) sera titularisé dimanche. En coulisses, il semble acquis que ce dernier ne devrait pas retrouver le banc des remplaçants de sitôt.

Ton opinion