Publié

FootballNeuer et le Bayern se cherchent des poux

Le gardien et son club peinent à s'entendre sur une prolongation de contrat. Divorce en vue?

par
Sport Center
Après en avoir longtemps gardé les buts, Manuel Neuer prendra-t-il la porte au Bayern?

Après en avoir longtemps gardé les buts, Manuel Neuer prendra-t-il la porte au Bayern?

Keystone

Durant cet arrêt quasi généralisé des compétitions, quelques disciplines subsistent: bras de fer et poker menteur, par exemple, peuvent parfaitement se pratiquer à distance. Le Bayern Munich et Manuel Neuer s'y adonnent depuis plusieurs semaines. Au coeur des frictions, il y a l'avenir du légendaire gardien, qui a défendu les buts bavarois lors de 373 matches officiels depuis l'été 2011 (191 blanchissages, une Ligue des champions et sept titres nationaux au palmarès).

Neuer, dont l'actuel contrat court jusqu'en 2021, aimerait prolonger l'aventure jusqu'en 2025. Le champion du monde 2014 et son entourage auraient, si l'on en croit les informations de «Bild», réclamé une revalorisation salariale à hauteur de 20 millions d'euros par saison. Une gourmandise qui, par les temps qui courent, n'a pas beaucoup plu dans une partie de l'opinion publique; et encore moins dans les hautes sphères du Bayern. Le club aimerait lui aussi poursuivre la collaboration. Mais seulement jusqu'en 2023.

Entre un club qui se veut prudent, surtout dans la période actuelle, et un monument potentiellement froissé, les discussions paraissent bloquées. Car, pour ne rien simplifier, le «Rekordmeister» avait annoncé cet hiver l'engagement, dès juillet 2020 et jusqu'en 2025, d'Alexander Nübel. Or à 23 ans, le portier de Schalke s'avance comme le futur No 1 du poste en Allemagne. Le Bayern, qui souhaite préparer l'avenir, prend ses précautions. Mais Manuel Neuer, revenu à un excellent niveau après la blessure au pied qui avait pourri sa saison 2017/18, n'a pas dit son dernier mot.

L'affaire provoque une grande effervescence outre-Rhin, séparant en deux camps ceux qui estiment Neuer intouchable; et ceux qui pensent qu'il aura bientôt fait son temps. «Il n'y a pour l'instant personne de meilleur que lui au monde, et ce sera toujours le cas dans cinq ans», a par exemple assuré Sepp Maier, triple vainqueur de la Coupe des champions avec le Bayern dans les années 1970, dans l'«Abendzeitung».

D'autres avis sont plus mesurés, surtout lorsqu'ils se projettent dans le temps. Quant aux discussions entre le géant bavarois et son immense gardien, elles ont encore un an devant elles.

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!