Actualisé 06.12.2011 à 15:02

Nucléaire

Neuf militants de Greenpeace jugés en janvier

Les neuf militants de Greenpeace qui se sont introduits lundi dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine seront jugés le 20 janvier prochain.

Interpellés lundi matin, ils ont été déférés mardi matin au parquet de Troyes à l'issue de 24 heures de garde à vue. Le parquet a requis leur placement sous contrôle judiciaire.

Ils comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Troyes pour «violation de locaux professionnels», «dégradation et destruction de biens d'utilité publique en réunion». Cinq d'entre eux seront en outre poursuivis pour avoir refusé un prélèvement d'ADN. Selon l'enquête menée par la gendarmerie, ils ont cisaillé plusieurs grillages avant d'atteindre l'un des dômes de la centrale.

Deux autres militants de Greepeace qui s'étaient introduits dans la centrale de Cruas (Ardèche) étaient toujours en garde à vue mardi matin à la gendarmerie de Privas. Ils avaient été interpellés lundi en début de soirée par les gendarmes. (ap)

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!