Crash à Amsterdam: Neuf morts dans l'accident de Schiphol
Actualisé

Crash à AmsterdamNeuf morts dans l'accident de Schiphol

Un avion de la Turkish Airlines avec 135 personnes à bord s'est écrasé mercredi alors qu'il était en phase d'atterrissage à l'aéroport international Schiphol d'Amsterdam, faisant neuf morts et plus de 50 blessés, selon les autorités locales.

Parmi les morts se trouvent deux pilotes, un pilote stagiaire et six autres personnes, a précisé un porte-parole des enquêteurs néerlandais, qui a confirmé que les boîtes noires de l'appareil ont été retrouvées.

«A l'heure actuelle, on déplore neuf victimes et plus de 50 blessés», a déclaré Michel Bezuijen, maire de Haarlemmermmer, commune sur lequel se trouve l'aéroport Schiphol. La cause de l'accident reste à déterminer, a-t-il précisé.

Une porte-parole des autorités médicales locales, Mieke Van der Zande, a précisé que six blessés se trouvaient dans un état critique, 25 dans un état sérieux et que 24 personnes souffraient de blessures plus légères.

A Ankara, le PDG de la Turkish Airlines Candan Karlitekin avait précédemment annoncé que tous les occupants avaient survécu au crash, après avoir pourtant initialement fait état d'un bilan d'un mort et 20 blessés.

L'ambassadeur turque aux Pays-Bas, Selahattin Alpar, a déclaré à l'agence Anatolia que 72 Turcs et 32 Néerlandais se trouvaient à bord de l'appareil. Aucune information sur la nationalité des autres occupants n'était disponible dans l'immédiat.

Un porte-parole de la police a précisé à l'Associated Press que l'appareil, un Boeing 737-800, s'est disloqué en trois morceaux et gisait dans un champ boueux à proximité de la piste. Le vol TK1951 avait décollé de l'aéroport Ataturk d'Istanbul à 8h22 (6h22 GMT) en direction d'Amsterdam, où il s'est écrasé à 10h31 (9h31 GMT).

Le ministre truc des Transports, Binali Yildirim, a estimé que c'était «un miracle» qu'il n'y ait pas eu plus de morts. «Le fait que l'avion ait atterri sur une surface molle et qu'il n'y ait pas eu d'incendie a permis que le nombre de victimes soit faibles», a-t-il déclaré.

Huseyin Sumer, un survivant de l'accident, a expliqué à la chaîne turque NTV que le crash avait duré au total entre cinq et dix secondes. «Nous allions atterrir, on n'a pas compris ce qui se passait, certains passagers criaient de panique, mais ça s'est passé si vite», a-t-il confié.

L'accident s'est produit par un temps légèrement brumeux et peu de vent. Selon un journaliste de l'agence néerlandaise NOS, il semble que l'appareil ait heurté le champ à trois kilomètres seulement de la piste.

Les autorités turques ont affirmé que l'avion, construit en 2002, avait été inspecté le 22 décembre dernier. Selon la Turkish Airlines, le capitaine, Hasan Tahsin, était très expérimenté et ancien pilote de l'armée de l'air.

Un porte-parole de la police aéroportuaire Rob Stenacker a déclaré à l'Associated Press que tous les vols au départ ou l'arrivée ont été suspendus et déroutés.

Plusieurs heures après l'accident, des policiers et membres des services de secours continuaient de s'affairer autour de la carcasse disloquée autour de laquelle se trouvaient de nombreuses ambulances. Les deux moteurs de l'appareil sont détruits et gisaient à une centaine de mètres de part et d'autre du fuselage.

Le 8 janvier 2003, un avion de la Turkish Airlines s'était écrasé à l'atterrissage à Diyarbakir, dans le sud-est de la Turquie, faisant 75 morts. Le 3 mars 1974, 360 personnes avaient été tuées dans l'accident d'un DC-10 de la compagnie près de Paris.

Le reportage de CNN sur le crash:

Embedded video from (ap)

Ton opinion