Actualisé 09.01.2009 à 14:28

Plusieurs cantons romands sur les rangs

Neuf nouvelles candidatures pour des parcs naturels

Au moins neuf nouveaux projets de parcs naturels ont été déposés vendredi à Berne.

Le Valais est candidat avec les parcs de Finges et du Val d'Hérens, Fribourg et Vaud avec les projets de Gruyère Pays-d'Enhaut et du Parc jurassien vaudois. Neuchâtel, le Jura et le canton de Berne sont sur les rangs pour le projet de Parc naturel régional du Doubs. En Suisse alémanique, les cantons d'Argovie et de Soleure sont candidats. Le Tessin a aussi un projet.

Pour le Valais, c'est le conseiller d'Etat Jean-Jacques Rey-Bellet qui a déposé vendredi les dossiers à l'Office fédéral de l'environnement (OFEV). Avec la candidature du parc paysager du Binntal, déjà acceptée par l'OFEV, le canton présente ainsi pas moins de trois projets à Berne.

Le projet de parc naturel régional Pfyn-Finges couvre une superficie de 305 km2. Il intègre 15 communes de Sierre à Gampel et inclut le Turtmanntal ainsi qu'une bonne partie de la rive droite. Le projet est doté d'une enveloppe de huit millions de francs, partiellement financée par le Confédération si cette dernière donne son feu vert. Le projet du Val d'Hérens englobe une superficie de 437 km2. Il couvre l'ensemble de la vallée d'Hérens ainsi que la commune de Grône.

Vaud et Fribourg ont présenté quant à eux deux projets. Le premier concerne la candidature du parc naturel régional Gruyère Pays-d'Enhaut: il comprend sept communes vaudoises et sept communes fribourgeoises. Le second concerne le Parc jurassien vaudois: il implique 31 communes vaudoises. Les évaluations cantonales ont montré que les conditions fixées par les directives fédérales concernant la forme et le contenu des dossiers de candidature sont respectées.

Parc transfrontalier

Le Parc naturel régional du Doubs a le soutien des cantons de Neuchâtel, du Jura, de Berne et la région de Franche-Comté. Le projet représente un outil de valorisation économique des ressources naturelles et paysagère de la région d'un point de vue touristique, agricole, de l'économie forestière (valorisation de la filière bois), industrielle (image de marque pour l'industrie horlogère), notamment. Il est amené à évoluer à terme vers un parc naturel régional transfrontalier franco-suisse, avec le Doubs comme élément de liaison entre les territoires.

Le projet de «Parco nazionale del Locarnese e Vallemaggia» a déjà été déposé par le Tessin. Pour le canton de Soleure, une candidature a également été lancée et vise désormais un label pour son exploitation. Le canton d'Argovie présente un projet de parc jurassien.

La Confédération devrait examiner ces dossiers jusqu'à l'automne 2009. A l'issue de cet examen, ces projets devraient pouvoir rejoindre les neuf projets de parcs naturels qui ont été approuvés par la Confédération en septembre 2008. Ces derniers seront soutenus à raison de 7,4 millions de francs pour les années 2008 à 2011. Il s'agit du Binntal (VS), Thal (SO), Chasseral (BE/NE), Diemtigtal (BE), Gantrisch (BE/FR), le lac de Thoune-Hohgant (BE), Biosfera Val Müstair et Parc Ela (GR). Pour sa part, Sihlwald (ZH) était candidat à un parc naturel périurbain. (ap)

Ton opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!