Neuf pièces pour le fils d'un élu local
Actualisé

Neuf pièces pour le fils d'un élu local

GRAND-SACONNEX. Le fils d'un conseiller administratif paie
1000 fr. par mois pour 160 m2. Tollé.

«Que le proche d'un conseiller administratif habite un neuf-pièces de 160 m2 dans une bâtisse du XIXe siècle, c'est douteux», vitupère Michel Pomatto, conseiller municipal socialiste. La demeure a été acquise par la commune il y a deux ans pour près de 2 millions de francs. Pour éviter les squatters, on y a logé le fils du politicien et son amie. «A l'époque, je n'étais que conseiller municipal, rétorque le père du locataire, membre du PDC. Je n'ai pas choisi l'occupant!» Propos confirmés par son collègue libéral Arthur Plee, en charge des constructions: «Nous avons octroyé ce logement à ce couple très actif dans la commune. Il s'agit d'un bail précaire de deux ans reconductible tous les six mois. Dès qu'un projet sera voté, il devra quitter les lieux.» Mais vu l'état des finances de la commune, «cela prendra du temps», concède-t-il. «Nous aurions pu proposer cet appartement à une famille nombreuse», lance Michel Pomatto. Pour apaiser les esprits, le Conseil administratif a promis que des chambres pour étudiants allaient être aménagées, à côté de l'appartement actuellement loué...

Shahïn Ammane

Ton opinion