Suisse - Russie: Neutralité suisse «trahie sous la pression»
Actualisé

Suisse - RussieNeutralité suisse «trahie sous la pression»

Le président de la Douma, la Chambre basse du Parlement russe, regrette l'annulation de sa visite en Suisse, décidée par le président du Conseil national Ruedi Lustenberger.

Sergueï Narychkine regrette que le Parlement helvétique ait cédé sous la «pression extérieure», rapporte vendredi l'agence de presse russe Ria Novosti. «J'ai appris hier [jeudi] la proposition de mon homologue suisse (...) de reporter notre rencontre qui devait avoir lieu dans le cadre des festivités consacrées au 200e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre la Suisse», déclare le président de la Douma.

Selon Sergueï Narychkine, l'annulation de la rencontre par la partie suisse est «d'autant plus regrettable que les contacts interparlementaires sont cruciaux dans le contexte de la tension excessive qui prévaut en Europe».

Neutralité «trahie»

Pour lui, la neutralité suisse a toujours permis à ce pays d'adopter une position calme et objective. «Force est de constater que nos collègues suisses ont, en l'occurrence, trahi ce principe sous la pression extérieure. C'est bien dommage, car cela ne fait pas honneur aux parlementaires d'un Etat fort, souverain et démocratique», a conclu le président de la Douma.

Les services du Parlement ont annoncé jeudi que le président du Conseil national Ruedi Lustenberger renoncait à accueillir son homologue russe les 23 et 24 septembre. «La situation politique en Europe a subi de grands bouleversements depuis la fin de l'année dernière et la visite prévue ne serait pas opportune», précisait le communiqué.

Les services du Parlement avaient toutefois laissé une porte ouverte, ajoutant que M. Lustenberger serait très favorable à ce que la rencontre se tienne en marge de la prochaine session de l'Assemblée parlementaire de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), début octobre à Genève.

Dans le sens du Conseil fédéral

L'annulation de la rencontre entre le président du National et Sergueï Narychkine sert les intérêts du Conseil fédéral. Le président de la Douma figure sur la liste noire de l'Union européenne de personnalités interdites d'entrée dans les Etats membres de l'Union et dont les avoirs dans l'UE ont été gelés. (ats)

Ton opinion